Accueil
»
Vidéos
»
Marchés

Point des marchés en vidéo

Clôture : le marché parisien s'enfonce encore

Clôture : le marché parisien s'enfonce encore

Le marché parisien s'enfonce encore, alors que les investisseurs parient sur un re-confinement en France... Le CAC 40 perd encore 3,4% et tombe à 4.571 points.

Le marché parisien s'enfonce encore, alors que les investisseurs parient sur un re-confinement en France... Le CAC 40 perd encore 3,4% et tombe à 4.571 points.
Mi-séance : le CAC 40 reste en net repli avec les craintes de reconfinement

Mi-séance : le CAC 40 reste en net repli avec les craintes de reconfinement

En attendant les annonces d'Emmanuel Macron face à l'accélération de l'épidémie de Covid-19, la France se préparait mercredi à un nouveau durcissement marqué des mesures de restriction de circulation, qui pourraient aller jusqu'à un reconfinement quasi général. Ce qui pèse sur le CAC 40, qui perd 2,8% à 4.598 points à la mi-séance.

En attendant les annonces d'Emmanuel Macron face à l'accélération de l'épidémie de Covid-19, la France se préparait mercredi à un nouveau durcissement marqué des mesures de restriction de circulation, qui pourraient aller jusqu'à un reconfinement quasi général. Ce qui pèse sur le CAC 40, qui perd 2,8% à 4.598 points à la mi-séance.
Ouverture : le CAC 40 en net repli, les craintes de reconfinement pèsent

Ouverture : le CAC 40 en net repli, les craintes de reconfinement pèsent

La baisse prend de l'ampleur, le CAC 40 cède désormais 3,4%, revenant à 4.570 points à l'ouverture. La nature du reconfinement sera connue ce soir en France, alors qu'Emmanuel Macron doit s'exprimer à 20h. A Paris, les nombreuses publications trimestrielles depuis la clôture d'hier peinent à voir le jour...

La baisse prend de l'ampleur, le CAC 40 cède désormais 3,4%, revenant à 4.570 points à l'ouverture. La nature du reconfinement sera connue ce soir en France, alors qu'Emmanuel Macron doit s'exprimer à 20h. A Paris, les nombreuses publications trimestrielles depuis la clôture d'hier peinent à voir le jour...
Clôture : les craintes d'un reconfinement pèsent

Clôture : les craintes d'un reconfinement pèsent

Le CAC40 avait déjà perdu près de 2% hier... Ce soir, il enregistre une baisse de 1,8 % à 4.730 points, toujours fragilisé par la crainte de nouvelles restrictions dues à la crise sanitaire.

Le CAC40 avait déjà perdu près de 2% hier... Ce soir, il enregistre une baisse de 1,8 % à 4.730 points, toujours fragilisé par la crainte de nouvelles restrictions dues à la crise sanitaire.
Mi-séance : le CAC 40 en baisse face aux craintes d'un reconfinement

Mi-séance : le CAC 40 en baisse face aux craintes d'un reconfinement

Le CAC 40 reste en nette baisse, cédant 0,7% 4.781 points à la mi-séance. Le climat de marché s'est fortement dégradé en raison de la situation sanitaire en nette dégradation. En France, on devrait être fixé d'ici la fin de la semaine sur les nouvelles restrictions sanitaires qui pourraient concerner un couvre-feu étendu ou des mesures de reconfinement.

Le CAC 40 reste en nette baisse, cédant 0,7% 4.781 points à la mi-séance. Le climat de marché s'est fortement dégradé en raison de la situation sanitaire en nette dégradation. En France, on devrait être fixé d'ici la fin de la semaine sur les nouvelles restrictions sanitaires qui pourraient concerner un couvre-feu étendu ou des mesures de reconfinement.
Ouverture : le CAC 40 ne parvient pas à rebondir

Ouverture : le CAC 40 ne parvient pas à rebondir

Après s'être stabilisé, le CAC 40 a rapidement repris le chemin de la baisse, cédant 0,6% sous les 4.800 points à 4.780 points peu avant 9h30. Le climat reste fortement dégradé en raison de la situation sanitaire en nette dégradation en Europe et de façon générale dans l'hémisphère nord. Côté valeurs, publication saluée pour Capgemini qui bondit de plus de 7%.

Après s'être stabilisé, le CAC 40 a rapidement repris le chemin de la baisse, cédant 0,6% sous les 4.800 points à 4.780 points peu avant 9h30. Le climat reste fortement dégradé en raison de la situation sanitaire en nette dégradation en Europe et de façon générale dans l'hémisphère nord. Côté valeurs, publication saluée pour Capgemini qui bondit de plus de 7%.
Clôture : nouveau coup de pression lié à la crise sanitaire

Clôture : nouveau coup de pression lié à la crise sanitaire

Les marchés font grise mine en ce début de semaine et le CAC40 chute de 1,9% ce soir à 4.816 points... Tous les ingrédients sont là pour déprimer les investisseurs, entre hausse des cas de contaminations au coronavirus et menaces de reconfinement.

Les marchés font grise mine en ce début de semaine et le CAC40 chute de 1,9% ce soir à 4.816 points... Tous les ingrédients sont là pour déprimer les investisseurs, entre hausse des cas de contaminations au coronavirus et menaces de reconfinement.
Mi-séance : le CAC 40 reste dans le rouge

Mi-séance : le CAC 40 reste dans le rouge

Le CAC 40 reste en baisse à la mi-séance, reculant de 0,6% à 4.878 points, face à l'accélération de la pandémie de Covid-19, tandis que les annonces de reconfinements en Europe se succèdent.. Du côté des valeurs, Capgemini et Atos sont plombés par l'avertissement de SAP.

Le CAC 40 reste en baisse à la mi-séance, reculant de 0,6% à 4.878 points, face à l'accélération de la pandémie de Covid-19, tandis que les annonces de reconfinements en Europe se succèdent.. Du côté des valeurs, Capgemini et Atos sont plombés par l'avertissement de SAP.
Ouverture : net repli, les inquiétudes sanitaires reprennent le dessus

Ouverture : net repli, les inquiétudes sanitaires reprennent le dessus

Le CAC 40 ouvre en nette baisse ce lundi, reculant de près de 1% sous les 4.900 points. Les inquiétudes sanitaires reprennent le dessus alors que le monde a battu trois fois le record quotidien de contaminations au Covid-19... Côté valeurs, le compartiment technologique est sous pression, après l'avertissement de SAP.

Le CAC 40 ouvre en nette baisse ce lundi, reculant de près de 1% sous les 4.900 points. Les inquiétudes sanitaires reprennent le dessus alors que le monde a battu trois fois le record quotidien de contaminations au Covid-19... Côté valeurs, le compartiment technologique est sous pression, après l'avertissement de SAP.