Accueil
»
Vidéos
»
Marchés
»
Consultation

Point des marchés en vidéo

Mi-séance : le CAC 40 sur la défensive

Après avoir clôturé en repli la veille, le CAC 40 s'affiche toujours en baisse en fin de matinée (-0,8% à 4.423 points). Les investisseurs préférant la sécurité et les prises de bénéfices, alors que les doutes sur un vaccin contre le COvid-19 se font ressentir...

Mi-séance : le CAC 40 sur la défensive

Derniers points de marché

Clôture : début de semaine dans le vert

Clôture : début de semaine dans le vert

Le CAC 40 termine en hausse, s'adjugeant 2,15% à 4.539 points à la clôture. L'indice a été tiré par un (bon) chiffre publié en Allemagne, alors que la prudence aurait pu logiquement l'emporter avec les tensions diplomatiques entre les Etats-Unis et la Chine. Côté valeurs, Lagardère s'est distingué, terminant en tête du SBF120.

Clôture : début de semaine dans le vert
Mi-séance : le CAC 40 renoue avec les 4.500 points

Mi-séance : le CAC 40 renoue avec les 4.500 points

Le CAC 40 progresse de 1,3% à 4.501 points. Le rebond de l'indice allemand Ifo a pris le pas sur les tensions sino-américaines autour de Hong Kong, où Pékin entend imposer sa loi de sécurité nationale. Du côté des valeurs, Lagardère flambe, dopé par l'entrée de Groupe Arnault dans la holding d'Arnaud Lagardère.

Mi-séance : le CAC 40 renoue avec les 4.500 points
Clôture : l'automobile en forme, à l'exception de Renault

Clôture : l'automobile en forme, à l'exception de Renault

La crainte de nouvelles tensions politiques et sociales à Hong Kong freine la prise de risque des investisseurs et le CAC 40 a encore beaucoup hésité aujourd'hui. Le secteur automobile a été entouré, grâce aux espoirs d'un plan de soutien massif de l'Etat... à l'exception de Renault.

Clôture : l'automobile en forme, à l'exception de Renault
Mi-séance : en baisse avec les tensions autour de Hong Kong

Mi-séance : en baisse avec les tensions autour de Hong Kong

Le CAC 40 s'affiche toujours en baisse à la mi-séance (-0,3% à 4.432 points) dans le sillage des marchés asiatiques. Les investisseurs craignent un regain des tensions sino-américaines au sujet de Hong Kong, où de nouvelles manifestations se profilent. Pékin compte instaurer une loi de sécurité nationale sur Hong Kong. Côté valeurs, Renault reste dans le rouge, alors que pour Bruno Le Maire, le constructeur "joue sa survie".

Mi-séance : en baisse avec les tensions autour de Hong Kong
Toutes les vidéos