Moins de projets de voyages et de rénovation en 2024 pour les Français

Moins de projets de voyages et de rénovation en 2024 pour les Français
  • 2

La confiance des ménages français pour l'année à venir est plus élevée que l'an passé, mais leurs préoccupations financières continuent de peser sur leurs projets de consommation, relève un sondage Cofidis/CSA Research.

Moins de projets de voyages et de rénovation en 2024 pour les Français
Crédit photo © iStock

Menée par l’institut CSA Research, la dernière enquête annuelle du spécialiste du crédit Cofidis sur le moral et les projets des Français note une amélioration de la confiance générale des ménages.

Selon ce sondage réalisé au mois de décembre, ces derniers anticipent en effet de manière plutôt positive l’année à venir sur le plan personnel (60%), mais aussi professionnel (39%).

Majoritairement, les sondés affirment d’ailleurs aussi commencer 2024 en ayant plus confiance dans leurs finances qu’à la même période l’année dernière, une part en progression de onze points par rapport à 2023.

Les finances personnelles, tracas n°1 des ménages

Les sujets d’inquiétudes restent cependant pesants pour plus de quatre personnes sur dix. Attribuant à leur moral la note de 6,5/10, les Français placent en tête de leurs préoccupations la question financière (51%), devant l’actualité internationale (44%) et leurs soucis personnels (35%).

A lire aussi...Comptage

Logiquement, la bonne résolution 2024 la plus citée par les Français, comme en 2023, répond à ces inquiétudes financières : mettre de l’argent de côté (35%), devant « prendre du temps pour sa passion » (34%), et le "traditionnel" « pratiquer du sport ou en faire davantage » (33%).

Pour la première fois depuis l’édition 2020 de cette enquête, d’ailleurs, la part des Français qui ne prévoit pas de budget important pour l’année à venir (54%) dépasse celle de ceux qui en ont (46%, -7 points), tous projets confondus.

De l'épargne toute l'année

Les projets importants au planning des sondés en 2024 sont toujours les voyages (29%) ainsi que la rénovation de l’habitat (27%), mais leur part a chuté de respectivement 8 et 7 points par rapport à l'an passé.

L’inflation élevée a changé assez significativement les comportements des ménages sur la gestion de leurs budgets "projets", montre l’enquête. Pour réaliser leurs projets, dans le même ordre de priorité que l’année dernière, les Français ont d’abord mis de l’argent de côté tout au long de l’année (78%), ont dû prioriser certains projets (77%) et limiter l’ensemble de leurs dépenses au quotidien (63%), mais à des niveaux beaucoup plus élevés qu’un an auparavant (seuls 46% avaient mis de l’argent de côté tout au long de l’année).

La moitié ont aussi décidé de réduire le budget de leurs prochaines vacances d’été, ou tout simplement renoncé à partir en congés.

©2024
L'Argent & Vous

Plus d'actualités Quotidien

Chargement en cours...

Toute l'actualité