Les primes carburant et covoiturage reconduites en 2024 ?

Les primes carburant et covoiturage reconduites en 2024 ?

Ces aides de l'Etat, inscrites au projet de loi de Finances, devraient se poursuivre l'année prochaine. Mais sous conditions.

Les primes carburant et covoiturage reconduites en 2024 ?
Crédit photo © iStock

Le projet de loi de Finances, toujours en cours de discussion à l’Assemblée nationale, prévoit de reconduire deux coups de pouce de l’Etat aux ménages véhiculés en 2024.

Le premier, la "prime carburant", une aide de 100€ attribué aux travailleurs utilisant leur véhicule pour leurs trajets quotidiens domicile-travail ne dépassant pas un certain niveau de revenus, devrait concerner 1,6 million de personnes supplémentaires l’année prochaine, un amendement au PLF prévoyant de faire passer le seuil de revenus à 1.600€ nets et à 4.800€ nets pour un couple avec deux enfants. Comme en 2023, le versement de la prime carburant ne devrait pas être automatique et les personnes éligibles devront en faire la demande en ligne.

Mais, coup de théâtre ce jeudi : le ministre de l'Economie a fait savoir sur RMC que le versement de cette prime n'était pas du tout acté : l'aide ne devrait être versé l'année prochaine que si les prix à la pompe repartent à la hausse, "proche des deux euros" ! Une condition qui devrait donc être inscrite dans la dernière version du PLF, augurant un nouveau 49.3.

Une prime covoiturage recentrée sur les trajets courts

L’autre coup de pouce, qui, pour sa part, semble bien acté et non conditionné à l'environnement de marché, concerne le covoiturage. Le ministre de la Transition écologique a confirmé au Parisien que cette prime de 100€ également sera reconduite pour une année supplémentaire, mais restera cette année réservée aux personnes covoiturant sur de courtes distances, de moins de 80 km. Cette prime, versée aux utilisateurs de plateformes de covoiturage en deux fois, est conditionnée à la réalisation d’au moins dix trajets. En 2023, une aide était également versée aux nouveaux inscrits sur ces sites pour des trajets longue distance à partir de trois voyages. Cette dernière option ne sera pas renouvelée car l’Etat souhaite surtout privilégier les habitudes d’écoconduite quotidiennes.

A noter par ailleurs que les entreprises peuvent également proposer en sus un « forfait mobilité durable » à leurs salariés, prenant en charge leurs trajets quotidiens covoiturés. Selon nos confrères, cette prime peut atteindre jusqu’à 800€ par an par salarié, exonérée d’impôt sur le revenu.

©2023-2024
L'Argent & Vous

Plus d'actualités Quotidien

Chargement en cours...

Toute l'actualité