Le nombre de dossiers de surendettement a progressé de 8% en 2023

Le nombre de dossiers de surendettement a progressé de 8% en 2023
  • 1

Après avoir décru en 2022, le nombre de dossiers déposés par les ménages est reparti à la hausse l'année dernière.

Le nombre de dossiers de surendettement a progressé de 8% en 2023
Crédit photo © iStock

Le nombre de dossiers de surendettement déposés auprès de la Banque de France a progressé de 8% sur l’ensemble de l’année 2023, selon des chiffres publiés ce jeudi par l'Observatoire de l'inclusion bancaire (OIB).

Bien que restant inférieur de 15% aux dépôts constatés en 2019, année pré-pandémie, le nombre total de dossiers déposés l’année dernière (121.6217), cette tendance à la hausse, qui s’est accentuée au dernier semestre, reste remarquable alors que la baisse était quasi-continue depuis près de dix ans. L'année précédente, le nombre de dossiers déposés avait baissé de 7%. Et entre 2014 et 2022, la baisse des dépôts de dossiers atteint 8,5% en moyenne annuelle.

Une législation plus protectrice

« Cette tendance paraît tenir plus particulièrement à la baisse du chômage sur cette période, ainsi qu’à plusieurs réformes visant à prévenir le surendettement et à améliorer l’efficacité de la procédure de traitement des dossiers. La plus notable est la loi Lagarde de 2010 qui a renforcé la protection des particuliers en encadrant plus strictement la commercialisation des crédits à la consommation, notamment les crédits renouvelables », notait la Banque de France dans une enquête statistique sur le profil des ménages surendettés en 2022, mais qui n'abordait pas spécifiquement la période de forte inflation.

A lire aussi...Comptage

La suppression progressive de certaines aides de l’Etat en faveur du pouvoir d’achat ainsi que des conditions d’accès beaucoup plus restreintes à l’emprunt bancaire ont sans doute impacté plus fortement les ménages en difficulté financière en 2023 que l’année précédente.

A Savoir

Le profil des personnes endettées en France

D’après la dernière enquête statistique de la Banque de France sur les personnes surendettées et réalisée en 2022, les deux tiers des personnes surendettées sont âgées de 25 à 54 ans et seulement 13% ont 65 ans ou plus. Les femmes, les personnes isolées (séparées, veuves, célibataires) et les familles monoparentales sont les plus exposées.

Dans 88% des dossiers examinés en 2022, les ménages concernés étaient locataires ou hébergés à titre gratuit, et près de la moitié étaient au chômage, sans profession, en maladie ou invalides (2,5 fois la proportion observée pour la population dans son ensemble). Le niveau de vie mensuel médian des personnes surendettées est de 1.084€ (contre 1.881€ pour la moyenne nationale).

©2024
L'Argent & Vous

Plus d'actualités Quotidien

Chargement en cours...

Toute l'actualité