Générosité : quelles sont les associations de solidarité préférées des Français ?

Générosité : quelles sont les associations de solidarité préférées des Français ?
  • 13

Une enquête de l'association Recherches & Solidarités, réalisée sur la base des données de l'Administration fiscale, a révélé le classement des organismes ayant le plus collecté de dons auprès des particuliers en 2022.

Générosité : quelles sont les associations de solidarité préférées des Français ?
Crédit photo © iStock

La dernière enquête annuelle de Recherches & Solidarités sur la générosité des Français, établie sur la base des déclarations des ménages aux Finances publiques, a révélé le classement des organismes de solidarité ayant collecté le plus de dons de la part des particuliers en 2022.

D’après ces données, le top 10 des bénéficiaires (hors legs et dons des entreprises) l’année dernière est le suivant :

  1. Croix-Rouge
  2. Restos du Cœur
  3. Secours Catholique
  4. Association française contre les myopathies
  5. Médecins Sans Frontières
  6. Ligue nationale contre le cancer
  7. Action contre la faim
  8. Handicap international
  9. Secours Populaire
  10. Apprentis d’Auteuil

La SPA se classe 15e, Greenpeace 17e, l’Institut Pasteur 19e, Amnesty International 24e, la Fondation de France 25e, le WWF 33e, et 30 millions d’amis 34e.

A lire aussi...Comptage

Si le haut de ce top 40 est occupé par des structures à très forte notoriété, la répartition des dons entre les différents acteurs de la solidarité est très déconcentrée. « Le cumul des montants des cinq premières collectes est inférieur à 9% de ce qu’ont donné les Français en 2022, et les montants correspondant à ces 40 organismes collecteurs (du classement) ne dépasse pas la proportion de 25%, ce qui laisse un très large espace à toutes les autres associations et fondations », rapporte Recherches & Solidarités.

Si l’aide aux plus démunis et la recherche médicale/lutte contre les maladies sont les causes "favorites" les plus souvent citées dans les sondages d’opinion – ce que reflète d’ailleurs ce classement des organismes ayant le plus collecté – une étude qualitative menée par Recherches & Solidarité dans le cadre de cette enquête annuelle montre que les sensibilités aux différentes causes varient selon la tranche d’âge des donateurs.

Sur l’écologie et les animaux, par exemple, la différence est nette entre les 18-30 ans – qui citent cette cause en tête, juste après la lutte contre la pauvreté et l’alimentation – et les 50 ans et plus, qui la relèguent à la 6e place. A contrario, cette génération cite la lutte contre les maladies à la 2e place, derrière celle contre la pauvreté et l’alimentation, alors que cette cause n’est citée que de façon « anecdotique » par le panel de jeunes donateurs.

Des dons moyens en progression en 2022

En matière d’effort de dons (rapport dons/revenus imposables), l’enquête note par ailleurs que cet effort a progressé les trois dernières années (2020-2022) pour se situer désormais au même niveau que celui des 70 ans et plus, dont l’effort de dons se tasse un peu en parallèle.

En 2022, selon les données de la direction générale des Finances publiques, le nombre de foyers fiscaux ayant déclaré un don a progressé de 3,9% par rapport à l’année 2021 (4,99 millions). Le montant total des dons déclaré a également crû, passé de 2,843 millions d’euros en 2021 à 3,022 millions en 2022, pour un don moyen annuel de 605€ par foyer (+13€ par rapport à 2021).

« Il semble que les collecteurs aient réussi à retrouver une démarche de conviction en direction de ceux qu’ils appellent les grands donateurs », note également l’étude. « L’évolution des montants déclarés au titre de l’Impôt sur la fortune immobilière (IFI) présente ainsi une nette augmentation, en cinq années. La barre des 200 millions d’euros a été franchie en 2022, avec une augmentation de plus de 9% (203 millions de dons en 2022 versus 186 millions en 2021, et 164 millions en 2020) ». Les foyers donateurs assujettis à l’IFI ont déclaré un don moyen de 6.114€ en 2022 après 6.000€ en 2021 et 5.878€ en 2020.

A voir si cette tendance à la hausse se confirme en 2023. Les sondages et baromètres établis en cours d’année (France Bleu en octobre, Apprentis d’Auteuil au printemps) ont montré une inflexion dans le montant des intentions de dons des Français cette année, principalement contraints par l’inflation.

Au mois de septembre, plusieurs associations de solidarité, en particulier Les Restos du Cœur et La Croix-Rouge, avaient alerté l’opinion publique sur leurs difficultés financières face à des besoins par ailleurs de plus en plus importants.

©2023-2024
L'Argent & Vous

Plus d'actualités Impôts

Chargement en cours...

Toute l'actualité