Frais professionnels : +5,4% aussi pour le barème kilométrique

Frais professionnels : +5,4% aussi pour le barème kilométrique
  • 1

Ce barème, qui concerne les frais de déplacement professionnels (trajets domicile-travail inclus), rentre dans le calcul des frais réels déductibles des revenus. Il est revalorisé tous les ans.

Frais professionnels : +5,4% aussi pour le barème kilométrique
Crédit photo © @pexelsdepixabay

Après 10% l'année dernière, la revalorisation du barème des frais kilométriques est cette année plus importante que d'habitude. Comme l'avait annoncé le 22 mars le ministre délégué aux Comptes publics, Gabriel Attal, ce barème - qui permet de déduire certains frais de déplacement du revenu imposable, est revalorisé « de manière exceptionnelle » de 5,4%.

Un chiffre qui correspond au niveau moyen de l'inflation sur un an entre février 2022 et janvier 2023, également retenu pour la revalorisation des tranches d'imposition du barème de l'impôt sur le revenu, ou encore pour celle des prestations sociales.

D'après Bercy, cette revalorisation annuelle concernera deux millions de ménages, et pourrait représenter un gain jusqu'à plus de 100€ pour un célibataire gagnant 2.500€.

Que couvrent les barèmes kilométriques ?

Il existe trois différents barèmes kilométriques pour les voitures, les deux roues de plus de 50 cm3 et les deux roues de moins de 50 cm3. A ces trois barèmes s'ajoutent trois barèmes applicables aux véhicules électriques (avec des montants majorés de 20% par rapport à leur équivalent thermique, à hydrogène ou hybride).

Ces barèmes sont consultables dans la partie "traitements et salaires" de la Brochure pratique 2023 de l'impôt sur le revenu (p.112-113).

Les barèmes kilométriques permettent de déduire de son revenu imposable les frais de dépréciation, d'entretien-réparation du véhicule et des pneumatiques, d'amortissement, de frais de carburant, de prime d'assurance, d'achat de casques et protections, et pour les véhicules électriques, de frais de recharge et de location de batterie.

Plutôt que d'additionner tous ces éléments, et surtout de s'assurer de disposer de tous leurs justificatifs (exigés en cas de contrôle fiscal), ces barèmes permettent de calculer ces frais en un forfait, sur la base du nombre de kilomètres parcourus et de la puissance de son véhicule.

Certaines dépenses liées en sont exclues : les frais de péage, de parking, de garage ou de box, de parcmètre, ainsi que les intérêt d'emprunt peuvent être déduits en plus du montant obtenu via le barème kilométrique, à la condition de disposer de justificatifs, et seulement pour les frais correspondant à la part d'utilisation à des fins professionnelles.

Les ménages utilisant un véhicule pour leurs trajets quotidiens domicile-travail, en particulier dont les revenus sont modestes, ont tout intérêt à calculer cet abattement pour s'assurer que ce dernier n'est pas plus intéressant que la déduction forfaitaire de 10% prévue "par défaut" par l'administration.

A SAVOIR

Le barème kilométrique peut être utilisé pour les véhicules dont le salarié est lui-même est propriétaire ou copropriétaire, ou dont le conjoint ou l'un des membres du foyer fiscal, est personnellement propriétaire.

Il peut également être valable par les contribuables qui louent leur véhicule mais le cas échéant, les loyers, déjà pris en compte par le barème, ne sont pas déductibles en plus de celui-ci, précise l'administration.

Frais de carburant

Pour les frais de carburant des automobiles ou deux roues motorisés utilisés à titre professionnel, il faudra se reporter à un barème spécifique, déterminant le montant déductible par kilomètre parcouru selon la puissance du véhicule et le type de carburant. Pour une 4CV par exemple à l'essence, par exemple, le montant est cette année fixé à 0,118€ par kilomètre.

Frais de covoiturage

Les salariés peuvent déduire le montant de ces frais versés en tant que passager à un conducteur au titre des frais professionnels en cas de déduction au réel, et toujours à la condition de disposer des justificatifs de dépenses. La part déductible de ces frais doit concerner les trajets domicile-travail.

©2023
L'Argent & Vous
Comparateur courtiers en ligne

Dossier

Impôt sur le revenu : les astuces pour réussir votre déclaration 2023

Impôt sur le revenu : les astuces pour réussir votre déclaration 2023

Ouverte depuis le 13 avril, la période de déclaration des revenus entre dans sa dernière ligne droite. Déclaration automatique, revalorisation des barèmes et du calcul de la décote, comptes à l'étranger, revenus fonciers, réductions d'impôt associées aux enfants majeurs ou scolarisés : retrouvez toutes les aides pour bien remplir votre déclaration 2023.

Sommaire