Quelle hausse des loyers à partir d’avril et la fin du plafonnement de l’IRL ?

Quelle hausse des loyers à partir d’avril et la fin du plafonnement de l’IRL ?

D’après nos calculs, la hausse du prochain IRL devrait se situer à +4,10% ou +4,20%.

Quelle hausse des loyers à partir d’avril et la fin du plafonnement de l’IRL ?
Crédit photo © iStock

Il avait été prolongé de trois trimestres supplémentaires mais il arrive désormais à son terme. Le bouclier loyers, instauré par la loi sur la protection du pouvoir d’achat de l’été 2022, consistant en un plafonnement temporaire à +3,5% de la variation de l’indice de référence des loyers qui sert à réviser les loyers (IRL), prendra fin le 31 mars 2024.

Il était destiné à protéger en partie les locataires des niveaux élevés de l’inflation car la formule de calcul de l’IRL, révisée chaque trimestre, tient compte directement de l’évolution des prix à la consommation sur 12 mois glissants. Sans les mesures de plafonnement, la hausse de l'IRL des deux premiers trimestres de 2023 aurait notamment dépassé 6%.

Un peu plus de +4% pour le prochain IRL

L’IRL du premier trimestre 2024 sera publié le 12 avril prochain. Il sera calculé par rapport à l’évolution entre le premier trimestre 2023 et le premier trimestre 2024 de la moyenne sur douze mois consécutifs de l’indice des prix à la consommation hors tabac et hors loyers (IPC). Une période qui comprend encore plusieurs mois avec une inflation proche de 5%, si bien que la moyenne sera supérieure au plafonnement actuel de +3,5%.

A lire aussi...Comptage

D’après nos calculs, la hausse du prochain IRL devrait se situer à +4,10% ou +4,20% sur la base d’une inflation qui continuerait à reculer sous les 3% en février et mars (la moyenne sur 10 mois d’avril 2023 à janvier 2024 est à 4,4%).

Atterrissage à partir de l’été

Concrètement, à chaque date anniversaire du bail, le loyer peut être revu à la hausse en fonction du dernier IRL connu. Cette hausse d’un peu plus de 4% concernera la révision annuelle des loyers pour les logements dont les baux qui font référence à l’IRL du premier trimestre, c’est-à-dire les contrats de location dont la date anniversaire se situe globalement entre la mi-avril et la mi-juillet.

L’IRL du deuxième trimestre 2024, publié vers la mi-juillet, devrait ensuite continuer à intégrer le ralentissement de l'inflation, probablement avec une hausse proche de 3,5%.

©2024
L'Argent & Vous

Plus d'actualités Immobilier

Chargement en cours...

Toute l'actualité