Investissement Pinel : quelle réduction d’impôt en 2024 ?

Investissement Pinel : quelle réduction d’impôt en 2024 ?

La réduction d'impôt diminue encore en 2024 pour le Pinel classique, dernière année d'application pour ce dispositif fiscal d’investissement locatif.

Investissement Pinel : quelle réduction d’impôt en 2024 ?
Crédit photo © Quartus

Le dispositif fiscal d’investissement locatif Pinel évolue encore en 2024 pour sa dernière année d’application. Les taux de réduction d’impôt du Pinel classique, qui avaient déjà été minorés à 10,5%, 15% et 17,5% (en métropole) jusqu’à la fin 2023 pour des engagements de location de respectivement 6, 9 et 12 ans, sont encore diminués en 2024 à 9%, 12% et 14%.

En 2024, pour l’investissement dans un appartement neuf payé 300.000 € (le plafond annuel), la réduction d’impôt totale (14%) sera au maximum de 42.000 € si ce bien est loué pendant 12 ans contre 52.500 € jusqu’à fin 2022 et 63.000 € auparavant.

Pinel +

Pendant cette dernière année de vie du Pinel, la réduction d’impôt à taux plein (12%, 18% et 21% avec des engagements de location respectifs de 6, 9 et 12 ans) est maintenue pour les logements situés dans un quartier prioritaire de la politique de la ville ou pour les appartements « Pinel+ », justifiant à la fois de normes environnementales exemplaires et respectant plusieurs critères de qualité d’usage. Il s’agit notamment d’appartements dotés d’une surface minimale par typologie : 28m² pour un T1, 45m² pour un T2, 62m² pour un T3, 79m² pour un T4 et 96m² pour un T5. Des logements qui doivent aussi disposer systématiquement d’un balcon et d’une double exposition à partir du T3. L'offre en Pinel+ reste cependant très rare chez les promoteurs et la situation a peu de chances d’évoluer en 2024...

A lire aussi...Comptage

Répartition de la réduction d’impôt

Avec le Pinel +, la répartition de cette réduction d’impôt reste assez simple à appliquer : 2% par an de l’investissement pour des engagements de location de 6 ou 9 ans et 1% par an pour la durée complémentaire allant jusqu’à 12 ans. Sur 9 ans, un appartement payé 225.000 € permettra d’économiser 40.500 € d’impôts au rythme de 4.500 € par an.

Déduction fiscale du Pinel +
L'Argent&Vous
Durée de location6 ans9 ans12 ans
Réduction d'impôt12%18%21%
Répartition2% par an2% par an2% par an sur 9 ans puis 1% par an sur 3 ans

Pinel classique

Pour le Pinel classique, les choses se compliquent un peu. D’après nos calculs, la réduction d’impôt se calcule par durée et consiste à appliquer 1,5% par an les 6 premières années puis 1% par an pendant 3 ans pour un engagement de location de 9 ans. Si l’investisseur prolonge la location jusqu’à 12 ans, il ne pourra plus réduire ses impôts qu'à hauteur de 0,67% de son investissement sur les trois dernières années.

Avec l’exemple d’un deux pièces payé 225.000 €, l’économie d’impôts est de 20.250 € sur 6 ans (9%) et correspond à un montant de 3.375 € par an (1,5%). Sur 9 ans, l’économie d’impôts est de 27.000 € (12%) avec 3.375 € par an sur les 6 premières années puis 2.250 € par an (1%) sur les 3 années suivantes. Enfin, pour une durée de 12 ans permettant d’économiser au total 31.500 € d’impôts, la même séquence précédente s’applique en ajoutant 1.500 € d’économie d’impôts par an (0,67%) sur les 3 dernières années.

Déduction fiscale du Pinel 2024
L'Argent&Vous
Durée de location6 ans9 ans12 ans
Réduction d'impôt9%12%14%
Répartition1,5% par an1,5% par an pendant 6 ans puis 1% par an pendant 3 ans1,75% par an pendant 6 ans, 1% par an pendant 3 ans puis 0,67% pendant 3 ans

Nouvelles villes éligibles

Les appartements Pinel doivent se situer en zone tendue (Abis, A ou B1) et ce zonage a été étendu fin 2023 à 154 communes pour soutenir la production de logements neufs sur ces territoires marqués par des tensions fortes. La Normandie ou la Bretagne, et plus globalement la façade atlantique, sont très concernés. Arras, Auxerre, Bayeux, Brest, Cherbourg, Concarneau, Dunkerque, Évreux, Le Mans, Lorient, Perros-Guirec, Quiberon, Rochefort, Royan, Tarascon, Troyes, Valence, Vannes, Gap, Font-Romeu ou Embrun sont ainsi des exemples de villes qui ont intégré la zone tendue (B1 ou A) alors qu’elles étaient précédemment classées en zone B2 ou C.

©2024
L'Argent & Vous

Plus d'actualités Immobilier

Chargement en cours...

Toute l'actualité