Une nouvelle aide pour la rénovation des logements insalubres

Une nouvelle aide pour la rénovation des logements insalubres
  • 1

L'Anah va remplacer deux dispositifs existants par Ma Prime Logement Décent, qui pourra financer jusqu'à 90% du montant des travaux de rénovation de logements insalubres.

Une nouvelle aide pour la rénovation des logements insalubres
Crédit photo © iStock

En parallèle du recentrage de MaPrimeRénov’ sur les rénovations globales et du lancement de MaPrimeAdapt’ – dédié au financement de travaux d’adaptation du logement pour personnes âgées ou handicapées – l’Agence nationale de l’habitat (Anah) proposera à partir du 1er janvier "Ma Prime Logement Décent", une nouvelle aide financière pour les rénovations d’ampleur d’habitats « insalubres et dégradés », en remplacement des aides actuelles "Habiter sain" et "Habiter serein".

Réservée aux ménages modestes et très modestes pour des travaux concernant leur résidence principale, cette nouvelle aide sera plus importante que les dispositifs précédents : elle pourra prendre en charge 60% ou 80% des travaux allant jusqu’à 70.000€ hors taxes, soit jusqu’à 42.000€ de dépenses pour les foyers modestes et jusqu’à 56.000€ pour les très modestes.

Une aide revalorisée en cas de sortie de classe "passoire énergétique"

Elle pourra par ailleurs être revalorisée de 10% si la rénovation des travaux a permis de sortir le bien de la catégorie "passoire énergétique" (étiquette F ou G du DPE), faisant ainsi porter la prise en charge à 70% des travaux pour les ménages modestes, et 90% pour les ménages très modestes.

A lire aussi...Comptage

Le financement sera réservé aux logements construits il y a plus de quinze ans, examinés selon la grille d’évaluation de la dégradation de l’habitat de l’Anah, ou ayant fait l’objet d’un arrêté de salubrité ou du péril.

Les travaux devront être obligatoirement réalisés avec une assistance à maîtrise d’ouvrage. Selon les chiffres du gouvernement, quelque 400.000 à 420.000 logements du parc immobilier privé seraient insalubres, et la lutte contre l’habitat indigne doit faire l’objet d’un futur projet de loi.

©2023-2024
L'Argent & Vous

Plus d'actualités Immobilier

Chargement en cours...

Toute l'actualité