Les bonnes nouvelles se confirment pour l’évolution des taux des prêts immobiliers

Les bonnes nouvelles se confirment pour l’évolution des taux des prêts immobiliers

En l’absence d’un nouvel épisode inattendu de nature à relancer l’inflation, les espoirs sont permis de revoir les taux à 3,5% ou même 3% d'ici la fin 2024.

Les bonnes nouvelles se confirment pour l’évolution des taux des prêts immobiliers
Crédit photo © iStock

Les bonnes nouvelles se confirment pour les acquéreurs qui devraient progressivement accéder à de meilleures conditions pour leurs prêts immobiliers dans les prochains mois. De quoi rassurer aussi les vendeurs qui peuvent espérer un certain élargissement des ménages finançables et moins craindre un refus de prêt de la part d’un acheteur ayant formulé une proposition.

Retour de la concurrence entre banques

La première raison déjà largement évoquée, c’est la fin de la hausse des taux d’emprunt suivie dès le mois de décembre dernier et surtout ce mois-ci de premières baisses dans les barèmes bancaires, parfois significatives pour certains profils. La deuxième raison, c’est le retour de la concurrence entre banques après une période où beaucoup d’établissements restaient en position d’attente ou filtraient les clients. L’an dernier, la priorité des acquéreurs était souvent de trouver un financement et non plus de chercher le meilleur taux pour diminuer le coût de son emprunt, une opportunité qui commence à revenir aujourd’hui.

Le courtier en ligne Pretto citait cette semaine l’exemple d’un jeune couple qui a pu décrocher début janvier un prêt à 4% sur 25 ans alors que les simulations réalisées en octobre 2023 indiquaient un taux compris entre 4,30 et 4,50%.

A lire aussi...Comptage

Des espoirs de revoir les taux à 3,5% ou 3%

Pretto fait le pari que les taux d’emprunt pourraient baisser très significativement cette année, jusqu’à 1 à 1,5 point d’ici à fin 2024, sous réserve bien sûr de l’absence d’un nouvel épisode inattendu de nature à relancer l’inflation. « Ce recul des taux serait majoritairement concentré sur la deuxième moitié de l’année », précise le Président et cofondateur de Pretto, Pierre Chapon. De quoi revenir entre 3% et 3,5% sur 25 ans et gommer la plus grande partie de la hausse observée en 2023.

Le réseau de courtage en prêts immobiliers CAFPI partage cet optimisme en assurant que 2024 sera l’année de la baisse des taux de crédit immobilier. CAFPI estime que les taux, après avoir atteint un palier, pourraient légèrement reculer avant de se stabiliser autour de 3,5%. CAFPI appuie son scénario en confirmant « une concurrence accrue entre les banques qui, toutes, reviennent sur le marché du crédit immobilier ».

Il n’y a d’ailleurs pas que sur les taux que les banques se concurrencent mais aussi avec de nombreuses offres de prêts complémentaires bonifiés, si bien que le prêt principal peut souvent être complété avec d’autres lignes à un taux différent. Autre exemple, une bonne étiquette énergie (DPE) peut de plus en plus permettre une décote de taux.

©2024
L'Argent & Vous

Plus d'actualités Immobilier

Chargement en cours...

Toute l'actualité