L’augmentation des fraudes dans les dossiers de location devient inquiétante

L’augmentation des fraudes dans les dossiers de location devient inquiétante
  • 2

Imodirect constate une nouvelle hausse des documents falsifiés par les candidats à la location ou leurs garants.

L’augmentation des fraudes dans les dossiers de location devient inquiétante
Crédit photo © Boursier.com

L’agence immobilière en ligne Imodirect, spécialisée dans la recherche de locataires et la gestion locative, constate une hausse inquiétante des fraudes dans les dossiers présentés par les candidats locataires.

Après une première étude en 2022, qui avait déjà constaté une augmentation des fraudes, les derniers chiffres d’Imodirect montrent que ce problème concernerait désormais plus d’1 dossier sur 5 à Paris et en petite couronne et plus d'1 dossier sur 8 sur le reste du territoire. Le taux de dossiers frauduleux serait ainsi passé de 20% en 2022 à 23% aujourd’hui pour la région parisienne et de 10% à environ 12% en province.

Documents falsifiés

Cela va de la petite fraude, comme une date de démarrage d’un contrat de travail modifiée, aux dossiers comportant des documents falsifiés : fiches de paye, avis d’imposition, contrats de travail, ou titres de séjour. Imodirect ajoute que les « faux » concernent autant les dossiers des candidats locataires que ceux des garants .

A lire aussi...Comptage

Imodirect rappelle que certaines techniques simples aident à identifier les faux les plus évidents, notamment en croisant les données du dossier ou en vérifiant l'avis d'imposition sur le site officiel de l'administration fiscale. « Établir une fausse fiche de paie est facile en ligne, mais des erreurs dans les calculs de congés payés ou des incohérences entre le taux d'imposition à la source et l'avis d'imposition peuvent souvent être repérées par une lecture attentive des documents », explique Arnaud Hacquart, président-fondateur d’Imodirect.

Cependant, ces techniques élémentaires se révèlent souvent insuffisantes et Imodirect rappelle que seuls des outils logiciels spécifiques permettent de détecter des manipulations de fichiers PDF. L’agence juge donc crucial de confier l'analyse des dossiers et le choix des locataires à de véritables professionnels pour éviter d’exposer les propriétaires à d'importants risques d'impayés de loyers.

Crise du logement

A noter que ce phénomène trouve sans doute aussi un lien avec les difficultés croissantes des locataires à trouver un logement. La baisse des transactions de logements anciens depuis 2023 et la chute de la production de logements neufs entraînent en effet une moindre rotation du parc locatif dont une partie croissance doit aussi se mettre en conformité avec les nouvelles exigences de rénovation énergétique.

La Fédération Nationale de l'immobilier (FNAIM) n’hésite pas à parler d’une pénurie de biens à louer et constate que le nombre d’annonces locatives a diminué de presque 60% en 5 ans. La FNAIM tire ainsi la sonnette d’alarme et appelle le gouvernement à soutenir les bailleurs et à inciter l’investissement locatif de longue durée.

©2024
L'Argent & Vous

Plus d'actualités Immobilier

Chargement en cours...

Toute l'actualité