La fin de la hausse des taux d’emprunts immobiliers se confirme

La fin de la hausse des taux d’emprunts immobiliers se confirme

Une stabilisation des barèmes est observée par le courtier en ligne Pretto dans les grilles bancaires de décembre.

La fin de la hausse des taux d’emprunts immobiliers se confirme
Crédit photo © iStock

Pour le deuxième mois consécutif, le courtier en ligne Pretto constate quelques baisses de taux sur les prêts immobiliers dans les grilles du mois de décembre. Ce mouvement à la baisse n’est pas encore généralisé mais confirme un mouvement de stabilisation des taux immobiliers en cette fin d’année, en lien avec la récente détente des taux de refinancement sur les marchés obligataires.

De 4,30% à 4,60% sur 25 ans

Selon les barèmes de décembre de Pretto, les emprunteurs dans la tranche de revenus annuels inférieurs à 40.000 € se voient actuellement proposer des taux proches de 4,30% sur 15 ans, 4,50% sur 20 ans et 4,60% sur 25 ans. Les profils avec des revenus annuels compris entre 40 et 80 KE sont un peu mieux lotis avec 4,25% sur 15 ans, 4,40% sur 20 ans et 4,50% sur 25 ans. Pour des hauts revenus de plus de 80 KE, les taux peuvent encore descendre à près de 4% sur 15 ans, 4,20% sur 20 ans et 4,30% sur 25 ans.

Amélioration confirmée de l'offre bancaire

Le courtier en ligne confirme une nouvelle amélioration de l'offre bancaire avec des établissements qui élargissent leur champ d'action et offrent davantage de flexibilité concernant les dossiers les plus solides. Maël Bernier, porte-parole de Meilleurtaux, ajoute que cette meilleure souplesse des banques bénéficie même désormais à tous les profils d’emprunteurs, à condition bien sûr de respecter la règle du taux d’endettement maximum de 35%.

A lire aussi...Comptage

Pretto signale aussi que de nombreux groupes bancaires proposent désormais des lignes de prêt à des taux préférentiels pour des clients spécifiques, tels que les primo-accédants ou ceux réalisant des projets de rénovation énergétique. Le rôle du courtier prend ici son importance puisque ces spécificités sont à prendre en compte dans la comparaison des différentes offres proposées par les banques, afin de pouvoir identifier les plus avantageuses en fonction du profil emprunteur.

Les seuls de l’usure dépassent désormais 6% pour les prêts de 20 à 25 ans

Cette stabilisation des taux, qui pourrait laisser place à un début de baisse dans les prochains mois, permet également de mettre fin aux problèmes de refus de prêts liés aux seuils de l’usure. Les derniers seuils de l’usure applicables en décembre dépassent désormais 6% pour les prêts de 20 à 25 ans, ce qui rend l’écart entre ce taux maximum et les offres bancaires très confortable. Le calcul des seuils de l’usure, provisoirement mensuel depuis début 2023, devrait ainsi pouvoir reprendre trimestriellement à partir de 2024 sans que cela ne pose de problèmes comme on l’a vécu en phase de brusque remontée des taux.

©2023-2024
L'Argent & Vous

Plus d'actualités Immobilier

Chargement en cours...

Toute l'actualité