Assurance vie : les arbitrages entre fonds en euros et unités de compte sont relancés !

Assurance vie : les arbitrages entre fonds en euros et unités de compte sont relancés !

Le placement préféré des Français affiche une collecte nette à peine positive en 2023 malgré des cotisations versées sur les contrats qui atteignent des niveaux records.

Assurance vie : les arbitrages entre fonds en euros et unités de compte sont relancés !
Crédit photo © iStock

2023 restera une année particulière pour l’assurance vie. Les statistiques annuelles dévoilées ce vendredi par France Assureurs, fédération qui rassemble 99% du marché français des entreprises régies par le Code des assurances, confirment une faible collecte nette, à peine positive de 2,4 milliards d’euros à comparer à plus de 14 milliards d’euros en 2022.

Record de cotisations

2023 a pourtant été marquée par un record de cotisations à plus de 153 milliards, en hausse de 5% par rapport à 2022 dont +8% pour les unités de comptes (UC) et +4% pour les fonds en euros (à capital garanti). La part des UC dans les cotisations monte d’ailleurs à 41% après 40% en 2022.

Record de prestations

Mais dans le même temps, le record est encore plus marqué pour les prestations (rachats) qui dépassent pour la première fois 150 milliards, en hausse de 14% par rapport à 2022. Franck Le Vallois, directeur général de France Assureurs, évoque une hausse des rachats pour cause de décès (+16%) comme première explication naturelle à cette tendance. Pour le reste, l’augmentation des rachats (+11%) est liée à des arbitrages et Franck Le Vallois confirme que les conditions du marché immobilier imposant davantage d’apport personnel en 2023 ont pu inciter des acquéreurs à puiser davantage dans leurs supports d’épargne, y compris l’assurance vie.

A lire aussi...Comptage

Pas de match ?

Le dirigeant de France Assureurs considère cependant qu’il n’y pas de véritable "match" entre assurance vie et les autres formes d’épargne complémentaire comme les livrets ou les comptes à terme qui ne répondent pas aux mêmes objectifs ni aux mêmes horizons de placement. Franck Le Vallois rappelle que l’assurance vie capte toujours une proportion de 20% du flux d’épargne des Français et estime que les transferts d’épargne de 2023 ont principalement concerné des réallocations d’avoirs dormant sur les comptes courants ou des retraits sur des PEL, en faveur des livrets ou des comptes à terme.

Décollecte nette des fonds en euros

2023 a aussi été singulière avec une sortie nette de 27,6 milliards pour les fonds en euros, contrairement aux unités de compte dont l’encours net augmente de 30 milliards sur la même période.

Franck Le Vallois rappelait le mois dernier que cela tient notamment à des facteurs structurels car les prestations remboursées comprennent davantage de fonds en euros par rapport aux cotisations actuelles qui abritent au contraire une part plus importante d’unités de compte. « Il y a aujourd’hui une volonté des épargnants de diversifier davantage leur épargne qu’elle ne l’a été historiquement et que l’encours de l’assurance vie le reflète », expliquait-t-il.

Des fonds en euros plus rémunérateurs mais des unités de comptes toujours attrayantes

Ces derniers mois, la remontée des rendements des fonds en euros, avec des offres commerciales parfois très agressives proposées par certains assureurs depuis quelques mois (des taux promotionnels de plus de 4% ont pu être annoncés) a certainement été contrebalancée par des offres toujours plus attrayantes et diversifiées en unités de compte, notamment les produits structurés à capital et taux garantis avec des taux souvent supérieurs à 5%. Il s’agit de titres de créances émis par des banques, le plus souvent constitués d’obligations d’entreprises, lesquelles bénéficient de l’environnement de taux encore élevés.

Après une fin d’année 2023 marquée par un certain attentisme en attendant la communication des bonnes performances 2023 des fonds en euros, ce début d’année 2024 devrait cette fois redonner de l’attraction à ces supports à capital garanti, d’autant que la détente des taux obligataires joue désormais en défaveur de certaines UC…

a savoir

L’assurance vie reste largement le premier placement des ménages en terme d’encours avec un nouveau record de 1.923 milliards d’euros à fin 2023, en hausse de +3,6% sur un an, dont près de 75 milliards d’euros logés dans des Plans d’Épargne Retraite (PER) assurantiels.

©2024
L'Argent & Vous

Plus d'actualités Epargne

Chargement en cours...

Toute l'actualité