SCPI : la période de chaud et de froid va continuer

SCPI : la période de chaud et de froid va continuer

Les bonnes nouvelles se retrouvent dans les taux de rendement élevés des dernières acquisitions réalisées par les SCPI affichant toujours de bons niveaux de collecte.

SCPI : la période de chaud et de froid va continuer
Crédit photo © Novaxia © Boris-Yvan DASSIE

Ce début d’année 2024 promet encore de souffler le chaud et le froid dans le secteur des SCPI. De nouvelles baisses de prix des parts semblent inéluctables sur la base des rapports annuels (2023) d’expertises des patrimoines immobiliers qui commencent à être publiés. Parmi les SCPI qui ne parviennent plus à collecter des fonds, certaines voient leurs problèmes de liquidité s’aggraver alors que la file d’attente d’ordres de retrait s’est encore allongée ces derniers mois, parfois à l’initiative d’investisseurs institutionnels qui peuvent brusquement assécher la liquidité.

En manque de cash, ces SCPI restent aussi sur la touche au niveau des acquisitions alors que les sociétés de gestion affichant toujours de bons niveaux de collecte font au contraire leur marché avec des achats à bon prix en France et dans d’autres pays d’Europe, faisant ressortir des loyers très rémunérateurs.

Iroko Zen

Les bonnes nouvelles se retrouvent donc dans les taux de rendement élevés de ces acquisitions, qui correspondent au loyer annuel rapporté au prix d’achat acte en main de l’actif. Les exemples sont nombreux. Parmi les plus récents, on peut citer la SCPI sans droit d’entrée Iroko Zen qui vent de mettre la main sur des bureaux en région parisienne (pour un peu plus de 9 millions d’euros) affichant un taux de rendement proche de 8. Autre achat récent de cette jeune SCPI : le centre de recherche & développement en Allemagne d’un grand groupe d’ingénierie pour plus de 55 ME, avec un taux de rendement proche de 7% et une durée de bail très sécurisante de 20 ans ferme.

A lire aussi...Comptage

Novaxia NEO

Au quatrième trimestre 2023, Novaxia NEO, autre SCPI sans droits d’entrée, avait annoncé l’acquisition d’un ensemble de deux immeubles de bureaux proches des transports en commun en région parisienne pour environ 10,5 millions d’euros avec un rendement net à l’acquisition de 7,5%. Un actif qui bénéficie en prime d’un excellent potentiel de réversibilité en logements dans le cas où le marché viendrait à se retourner, conformément à la stratégie particulière de Novaxia qui étudie cette alternative pour chaque acquisition.

De tels taux de rendement permettent donc de se projeter sur d’excellents niveaux de dividendes à l’avenir et Novaxia NEO a d’ailleurs déjà communiqué sur un objectif de taux de distribution 2024 compris entre 6% et 6,75% pour 2024, soit au moins du même ordre qu’en 2023.

Retour en France de Corum

Le groupe Corum, poids lourd de la collecte des SCPI avec près de 800 millions d’euros de janvier à septembre 2023, a fait l’acquisition de plusieurs hôtels au quatrième trimestre 2023 à Milan, à Varsovie mais aussi en région parisienne. Ces achats d’hôtels à Paris et en Île-de-France ont marqué le premier investissement en France depuis 2018 pour les SCPI Corum, le marché hexagonal étant revenu à des prix d’achat jugés intéressants par les gérants de Corum...

©2024
L'Argent & Vous

Plus d'actualités Epargne

Chargement en cours...

Toute l'actualité