Quelle rémunération pour les patrons du CAC 40 en 2022 ?

Quelle rémunération pour les patrons du CAC 40 en 2022 ?
  • 1

Les dirigeants des plus grandes sociétés cotées de France ont en moyenne perçu moins de revenus l’année dernière qu’en 2021. Mais cette baisse est principalement dûe à une base de comparaison défavorable.

Quelle rémunération pour les patrons du CAC 40 en 2022 ?
Crédit photo © NissierPictures

Baisse relative pour les revenus des dirigeants des entreprises de l’indice CAC 40, rapporte ce mardi 21 novembre le cabinet Proxinvest. Passée à 6,7 millions d’euros en moyenne, en baisse de 15% par rapport à l’année précédente, cette rémunération est surtout la résultante d’une base de comparaison défavorable, 2021 ayant été marquée par la rémunération exceptionnelle du patron de Stellantis, Carlos Tavares, qui s’était élevée, selon Proxinvest, à plus de 66,7 millions d’euros.

Si l’on compare aux deux années précédentes (2019 et 2021), le niveau de rémunération des dirigeants du CAC 40 a en revanche progressé de 29%.

Sur l’indice élargi du SBF 120, les dirigeants ont touché une rémunération moyenne de 4,2 millions d’euros en 2022, en baisse de 6% par rapport à 2021, mais en progression de 14% par rapport à 2019, en raison du même "effet Tavares".

Le podium des dirigeants les mieux payés en 2022

Aujourd’hui, un patron du CAC 40 gagne en moyenne 89 fois plus que ses employés, contre 72 fois plus en 2014. Depuis cette date, la rémunération des dirigeants a progressé deux fois plus vite que celle de ses salariés.

Les trois dirigeants ayant bénéficié de la rémunération la plus élevée l’année dernière (salaire fixe, variable et actions) sont Bernard Charlès, PDG de Dassault Systèmes (33 millions d’euros), Daniel Julien, président de Teleperformance (19,7 millions d’euros) et Carlos Tavares, directeur général de Stellantis (19,6 millions d’euros).

©2023-2024
L'Argent & Vous

Plus d'actualités Epargne

Chargement en cours...

Toute l'actualité