De nouvelles baisses de prix des parts de SCPI sont à craindre

De nouvelles baisses de prix des parts de SCPI sont à craindre

Le verdict viendra des prochaines expertises annuelles de patrimoines au 31 décembre 2023.

De nouvelles baisses de prix des parts de SCPI sont à craindre
Crédit photo © iStock

« Nous pressentons de nouvelles décotes de la part d’acteurs bancaires. Et si nous poussons l’analyse, certaines SCPI thématiques vont probablement devoir passer à l’acte en début d’année 2024 » : l’avertissement est lancé par le cofondateur de la plateforme de distribution France SCPI, Paul Bourdois, qui craint de nouvelles baisses de prix des parts de SCPI une fois rendu le verdict des prochaines expertises annuelles de patrimoines au 31 décembre 2023. On rappellera que 21 SCPI à capital variable ont déjà procédé à des baisses de prix de leurs parts cette année, entre la fin juillet et le début octobre.

Car si la plupart des gérants de SCPI se sont pliés à la recommandation de l’AMF de réaliser cette année des expertises intermédiaires à fin juin, les expertises traditionnelles de fin d’année pourraient encore révéler quelques mauvaises surprises. La baisse des prix des actifs immobiliers s’est en effet poursuivie depuis cet été même si les taux d’intérêts directeurs semblent désormais avoir atteint leur pic grâce à la décrue confirmée de l’inflation. Quelques SCPI avaient d’ailleurs préféré intégrer des projections de fin d’année dans leurs expertises intermédiaires, en anticipant une dévalorisation additionnelle de leurs actifs immobiliers.

Bouleversement de la hiérarchie de collecte

Cette situation a bien sûr entraîné un fort ralentissement de la collecte depuis le troisième trimestre 2023 avec un bouleversement de la hiérarchie entre les différentes catégories de SCPI. Les statistiques de l’Association française des Sociétés de Placement Immobilier (ASPIM) avaient montré que les SCPI diversifiées ont capté 43% des souscriptions brutes du trimestre écoulé, la part des SCPI de bureaux chutant à 28%. Des chiffres qui masquent d'ailleurs une collecte totalement à l’arrêt pour certaines SCPI historiques de bureaux mais aussi quelques SCPI de commerces.

A lire aussi...Comptage

« Cette collecte, plus raisonnable, n’est pas une mauvaise nouvelle mais est au contraire salvatrice. Elle va épurer tous les acteurs, sociétés de gestion et épargnants qui ont investi dans les SCPI pour du court terme et pour les mauvaises raisons », souligne Paul Bourdois.

Les écarts de taux de distribution se creusent

France SCPI s’attend par ailleurs, comme les années précédentes, à un rattrapage des taux de distribution de dividendes au quatrième trimestre. A l’arrivée, les SCPI diversifiées et celles qui sont spécialisées dans la logistique devraient à nouveau dominer le palmarès des rendements avec des taux de distribution moyens supérieurs à 5,5% pour 2023 tandis que les SCPI de bureaux devraient être rétrogradées en dernière place, autour de 4,2% en moyenne. Des moyennes qui deviennent toutefois peu significatives tant les écarts se sont creusés cette année entre chaque SCPI… Nous avons d’ailleurs listé celles qui vont verser entre 6% et 8% de dividendes en 2023.

©2023-2024
L'Argent & Vous

Plus d'actualités Epargne

Chargement en cours...

Toute l'actualité