Arnaques : attention aux fausses offres Boursorama, Revolut et Barclays

Arnaques : attention aux fausses offres Boursorama, Revolut et Barclays
  • 3

L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution met en garde les épargnants contre la multiplication d'offres d'investissement frauduleuses usurpant l'identité de ces trois banques.

Arnaques : attention aux fausses offres Boursorama, Revolut et Barclays
Crédit photo © iStock

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) alerte ce jour sur la prolifération d’offres frauduleuses usurpant l’identité de deux néobanques bien connues du grand public – Revolut et Boursorama (qui a récemment changé de dénomination pour BoursoBank) – et de l’établissement britannique Barclays.

Soyez donc vigilant concernant les sollicitations commerciales présentées sous ces trois enseignes : les victimes de ces fraudes sont alpaguées par des publicités sur les réseaux sociaux ou des sites destinés à collecter leurs données personnelles. Les offres frauduleuses consistent dans ces cas d’espèce en des propositions de placements à des taux supérieurs à ceux du marché.

Une fois les données collectées, les escrocs invitent souvent les victimes à effectuer des virements sur des comptes ouverts auprès de ces établissements, précise l'ACPR qui a dressé une liste actualisée d’emails et de sites Internet frauduleux repérés en 2023 usurpant l’identité des trois banques.

« Nous sommes navrés d’apprendre que des personnes ont été ciblées par ces criminels impitoyables aux méthodes extrêmement sophistiquées, a réagi Revolut dans un communiqué diffusé ce mercredi. Revolut met tout en œuvre pour faire cesser ces agissements criminels, et dans cette optique nous collaborons étroitement avec les autorités compétentes ainsi que les plateformes de réseaux sociaux. »

« Revolut n’appellera jamais un client sans l’avoir au préalable confirmé avec lui via le chat sécurisé disponible dans notre application, rappelle la néobanque. Nous offrons une assistance via notre chat intégré à l’application car il s’agit de la méthode la plus sûre pour communiquer avec nos clients. »

A lire aussi...Comptage

Arnaques financières, comment y échapper ?

Quelques règles simples à suivre permettent de passer entre les mailles du filet de ces arnaques. Plusieurs listes noires d’acteurs non autorisés sur le marché français, régulièrement mises à jour par l’AMF et l’ACPR, peuvent être également consultées.

L’AMF propose aussi un "test" en ligne pour estimer le niveau de risque d’arnaque d’une proposition d’investissement. Ce rapide questionnaire de moins d’une dizaine d’items pourra aiguiller les personnes peu au fait des produits financiers.

Mais même pour les épargnants plus aguerris, l’extrême prudence doit rester de mise en termes d’offres commerciales financières car les stratégies d’arnaques, et en particulier les usurpations d’identité, se sont particulièrement perfectionnées.

Face à la presse, en juin dernier, Claire Castanet, directrice des relations avec les épargnants de l'AMF, avait témoigné de ce perfectionnement des techniques « rendant la fraude de plus en plus difficile à détecter : dissimulation des adresses courriels, appels téléphoniques utilisant la technique du spoofing… ».

Ces arnaques sont fortement diffusées sur les réseaux sociaux (TikTok, Insta, Facebook...) mais elles se retrouvent également dans des espaces "classiques" de la publicité en ligne – bannières, pavés, vidéos (ce que l'on nomme le "display"). Leur diffusion touche aujourd'hui toutes sortes de plateformes (médias, blogs, applis diverses etc.) et brasse tous les publics, des très jeunes internautes aux populations les plus âgées.

©2023-2024
L'Argent & Vous

Plus d'actualités Epargne

Chargement en cours...

Toute l'actualité