Accueil
»
Bourse
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 24/01/2020 AESOPE ACTIONS FRANÇAISES +0,79% 407,380€
  • AESACTF - FR0007028824
  • PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Marché : un gérant nous livre ses pistes d'investissement pour profiter de la baisse récente des cours...

Marché : un gérant nous livre ses pistes d'investissement pour profiter de la baisse récente des cours...

(Boursier.com) — Dans une interview accordée à Boursier.com, Wilfrid Nebon Carle, Gérant chez Aesope estime que "la valorisation de ces "blue chips" n'est pas tendue en bourse actuellement"..."On peut dire que les actions sont un investissement par défaut. Elles offrent actuellement un rendement plus élevé que celui du marché monétaire. Toutefois, je ne pensais pas que le mouvement de hausse des indices serait aussi rapide. Il faut souligner également que la volatilité a considérablement baissé ce qui indique que les investisseurs ont acquis la capacité de composer avec les aléas".

Au sujet de l'amorce de hausse des taux de la BCE, le gérant considère que "la hausse des taux demeure un facteur clé d'évolution des marchés financiers mais, ce qui est nouveau, c'est qu'une visibilité est maintenant offerte par les autorités monétaires sur le mouvement en cours. Ce resserrement monétaire devrait demeurer mesuré en Europe avec une croissance économique relativement faible. Si le mouvement sur les taux demeure mesuré, il y a peu de répercussions à attendre sur les marchés".

A propos du devenir des indices boursiers "le potentiel de revalorisation des marchés sur 2006 n'est pas très élevé après la hausse rapide intervenue sur 2005. Il faut prendre garde aux désillusions en matière de résultats concernant les petites ou moyennes valeurs alors que ce compartiment n'affiche plus de décote" explique ce spécialiste.

Parmi les pistes évoquées par Wilfrid Nebon Carle figure Colas : "Nous tablons sur une reconfiguration du secteur des autoroutes. Cofiroute est l'acteur le plus rentable du secteur, il est détenu à hauteur de 17% par Colas, de 17% par Eiffage, qui veut vendre sa participation, et pour le solde par Vinci. Bouygues, qui a été absent du processus de privatisation des autoroutes, pourrait reprendre Cofiroute via sa filiale Colas. Le flottant de Colas est très faible, nous tablons donc sur une offre destinée aux minoritaires alors que Bouygues tient justement à gommer son statut de holding. Colas est donc un pari spéculatif sur une valeur qui offre un rendement correct avec une valorisation raisonnable".

Parmi les autres idées avancées par le gérant citons Euler Hermes : "Il s'agit du leader mondial de l'assurance crédit. La firme bénéficie d'une très bonne gestion avec un excellent modèle économique. Le bilan est de qualité, le rendement pourrait être plus élevé qu'actuellement, le titre ne se paye pas très cher et on note également un attrait spéculatif".

Par ailleurs, le gérant fait un pari dans le domaine du luxe sur Hermes : "La société est déjà bien évaluée mais, dans le cadre d'une évolution capitalistique possible, le potentiel est important. Par ailleurs, le cash est élevé, la marque bénéficie d'une notoriété et d'un positionnement unique, elle a un important patrimoine immobilier, la marge nette est sur de hauts niveaux et nous apprécions la nouvelle équipe aux commandes". Pour conclure, Wilfrid Nebon Carle évoque le cas de Salvepar "qui présente une décote sur son actif net réévalué, un rendement, des actifs de qualité avec un aspect spéculatif potentiel"...

©2006-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com