Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Yves Choura, Gérant de portefeuilles chez Champeil

Yves Choura Gérant de portefeuilles chez Champeil

5.900 points ou 4.200 points....
Yves Choura, Gérant de portefeuilles chez Champeil

Boursier.com : Quelle est actuellement votre analyse des marchés ?

Y.C. : La configuration technique du CAC40 plaidait, en fin de semaine dernière, pour un dénouement assez brutal avec une amplitude de 600 à 700 points à la hausse comme à la baisse. A 5.900 points à la hausse ou 4.200 points à la baisse... Dans un sens comme dans l'autre, un catalyseur macroéconomique sera nécessaire pour donner une impulsion de sortie. Pour ma part, je parie plus sur une baisse, ce qui me fait privilégier les liquidités dans les portefeuilles. La séance de chute de lundi va dans ce sens.

Boursier.com : Le risque de reconfinement semble être ce catalyseur à la baisse...

Y.C. : Les résultats trimestriels pourraient aussi nous faire prendre conscience de l'impact fort de la crise sur les comptes des entreprises. Cet été les résultats semestriels ont été plutôt bons, notamment pour les belles valeurs de croissance ayant dominé les marchés ces dernières années et qui restent à privilégier dans les portefeuilles. Sur le marché français, il s'agit avant tout des valeurs du Luxe affichant une croissance de leur activité et de leurs marges opérationnelles ainsi qu'une dette faible.

Boursier.com : Un rattrapage des valeurs décotées est-il envisageable?

Y.C. : Selon moi ce sont les mêmes compartiments qui vont continuer à performer et je ne parie pas du tout sur un basculement sectoriel en faveur des sociétés décotées.

Boursier.com : Aucune valeur décotée ne trouve grâce à vos yeux?

Y.C. : Il y a évidemment des dossiers qui méritent de l'intérêt : Air Liquide, Total, Schneider Electric... Orange fait partie de ces valeurs-là, affichant un rendement intéressant. Même si cela se fait un peu grâce à des économies de coûts... Dans ce cadre, j'ai récemment acheté la valeur Danone. Côté valeurs de croissance, j'ai intégré STMicroelectronics qui selon moi n'a pas suivi l'euphorie des valeurs américaines et dispose donc d'un potentiel.

Boursier.com : Concrètement êtes-vous acheteur des marchés aujourd'hui?

Y.C. : Nous avons acheté lors de la période difficile de février/mars. Depuis, nous avons eu tendance à alléger lors du rebond, surtout les titres ayant bien performé. L'idée est désormais de se repositionner à l'achat sur un nouveau stress de marché. Par exemple sur les valeurs technologiques aux Etats-Unis. En France, je privilégie, LVMH, Kering, L'Oréal ou Vinci, rentrée lors des résultats semestriels en juillet. Ubisoft serait aussi intéressante en cas de stress à la baisse.

©2020,