Thomas Costerg, Economiste senior chez Pictet Wealth Management

Thomas Costerg Economiste senior chez Pictet Wealth Management

La FED fait tout ce qui est en son pouvoir pour préserver l'actuel cycle de croissance
Thomas Costerg, Economiste senior chez Pictet Wealth Management

Boursier.com : Comment se porte l'économie américaine ?

T.C. : L'économie américaine connaît en ce moment une décélération qui ne devrait pas remettre en cause le cycle de croissance actuel. Il s'agit de la 3 eme période de décélération depuis le début de ce cycle qui a démarré à l'été 2019. A ce stade, nous visons une croissance de l'économie américaine de 2,2% en 2019 et de 1,8% en 2020.

Boursiers.com : Quelle est la principale caractéristique de ce cycle ?

T.C. : S'il dure encore en juillet prochain, ce cycle de croissance sera le plus long de l'histoire américaine. On remarque que la hausse du Pib en rythme annuel est moins marquée que lors des phases d'expansion précédentes. En moyenne, la croissance de l'économie américaine se situe en effet autour de +2,2% à +2,3% depuis 2009. Mais les Etats-Unis font mieux que les autres économies avancées avec une expansion finalement plus élevée... A noter aussi que ce cycle s'opère moins en faveur des salaires et davantage en faveur des résultats des entreprises.

Boursier.com : Quels sont les éléments qui peuvent provoquer une récession aux Etats-Unis ?

T.C. : Nous en avons identifié plusieurs. Premier risque avec un retour du prix du baril sous les 40 Dollars alors que l'économie américaine souffre de la faiblesse des cours de l'or noir. Second risque avec une montée des impayés sur les cartes de crédit. Une hausse des salaires sur un rythme de 4% constitue également un élément pouvant déclencher une récession de l'économie américaine. Enfin, une crise immobilière déclenchée par une hausse du taux de vacance représente un autre risque... On observe en ce moment un ralentissement de la construction neuve mais il semble plutôt lié aux prix élevés du foncier qui constituent un frein.

Boursier.com : Que pensez-vous de l'attitude de la FED ?

T.C. : La FED fait tout ce qui est en son pouvoir pour préserver l'actuel cycle de croissance. Les conditions financières pourraient devenir plus accommodantes avec une éventuelle baisse des taux. Compte tenu du niveau élevé d'endettement des agents publics et privés, l'économie américaine ne peut plus se permettre de supporter des taux élevés. Dès lors, la normalisation des taux semble impossible... Le taux effectif de la dette publique américaine est de 1,6% alors que la croissance nominale est de 5%. Il n'y a donc pas d'inquiétude à avoir de ce côté.

Boursier.com : Les tensions commerciales peuvent-elles remettre en cause la dynamique actuelle ?

T.C. : La montée en puissance de la Chine d'un point de vue économique et technologique inquiète les Etats-Unis. Nous pensons qu'à terme Trump va choisir de taxer l'ensemble des produits chinois importés aux Etats-Unis. Le président américain veut utiliser les tarifs douaniers pour forcer la FED à baisser les taux... En appliquant un taux moyen de 10% sur tous les produits chinois vendus aux Etats-Unis, la croissance américaine en 2020 devrait être amputée de 0,2 point.

Boursier.com : Finalement, votre vision de l'économie américaine demeure positive...

T.C. : Nous restons en effet confiants alors que les marges des entreprises sont élevées, que les conditions de crédit restent favorables et que les salaires n'augmentent pas trop vite.

©2019,

Partenaires de Boursier.com