Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Steve Glod, Gérant du fonds BL-Equities Japan chez Banque de Luxembourg Investments

Steve Glod Gérant du fonds BL-Equities Japan chez Banque de Luxembourg Investments

Une stratégie de gestion active sur le marché japonais
Steve Glod, Gérant du fonds BL-Equities Japan chez Banque de Luxembourg Investments

Boursier.com : Vous êtes responsable de la gestion des investissements en actions japonaises pour les fonds de la Banque du Luxembourg. Quelle est votre approche du marché japonais ?

S.G. : Nous investissons dans une optique de long terme, de façon sélective, avec des choix reposant sur de fortes convictions pour des entreprises détenant des avantages compétitifs importants, aux activités simples, avec des bilans transparents. Nous adoptons résolument une stratégie de gestion active, notre portefeuille s'écartant considérablement de l'indice de référence. L'encours du fonds dépasse les 400 ME.

Boursier.com : Quelle est la composition de votre portefeuille ?

S.G. : De 50 à 75% du portefeuille est constitué de valeurs établies, affichant une solide progression de leur chiffre d'affaires, avec des perspectives attrayantes, disposant de parts de marché élevées sur leurs marchés. De 20 à 35% du portefeuille est constitué de sociétés positionnées sur des niches de croissance, avec des perspectives de croissance élevées. Il s'agit souvent de sociétés de taille moyenne. Enfin pour 5 à 20%, le portefeuille est constitué de sociétés que nous jugeons significativement décotées par rapport à leur juste valeur. Elles disposent de solides avantages compétitifs, mais font face à des environnements difficiles et leurs cours de bourse souffrent. Nous misons sur leur revalorisation.

Boursier.com : La performance du Nikkei depuis le 1er janvier est l'une des pires des marchés internationaux ...

S.G. : Effectivement et dans ce contexte, notre fonds a bien résisté, avec un recul de seulement -1,2% par rapport à -6,4% pour le Nikkei 225 (chiffres à fin mars 2018). Nous avons fait le choix de réduire le risque, avec une plus grande exposition aux valeurs domestiques et une moindre exposition aux valeurs exportatrices qui souffrent de l'évolution du Yen.

Boursier.com : Des exemples de valeurs... ?

S.G. : Konica Minolta est un groupe dont le coeur de métier autour de l'impression est en léger déclin, mais toujours très rentable grâce aux consommables. Le groupe dispose de positions de leader sur plusieurs segments : radiographies digitales à cassette, ultrasons en orthopédie, imprimantes multifonctions. La chaîne de pharmacies Ain Holdings, numéro un sur son marché, affiche les marges les plus élevées du pays, avec un potentiel de croissance fort, notamment du fait de l'excellence de ses emplacements. Toujours dans les valeurs domestiques, nous aimons ABC-Mart, détaillant de chaussures le plus rentable du Japon, Seven & I Holdings, la plus grande chaîne de magasin de proximité ou Secom, quasi-monopoliste dans les systèmes de sécurité, qui est aussi la plus grande position du fonds.

Boursier.com : Quelle vision avez-vous de la politique monétaire de la BOJ ?

S.G. : La politique de la BOJ ne doit pas influencer notre gestion. Toutefois, elle nous préoccupe du fait de ses fortes positions au capital de certaines valeurs, via des ETF. Le niveau d'achat de la BOJ est assez préoccupant et se pose la question du timing de la sortie de cette politique si accommodante.... Le risque qui pèse sur le marché japonais n'est pas neutre, quant à la question de la fin de la politique monétaire accommodante de la BOJ.

©2018-2021,