Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Stéphanie Sutton, Directrice de l'investissement chez Artemis Investment Managers

Stéphanie Sutton Directrice de l'investissement chez Artemis Investment Managers

Les actions américaines peuvent prétendre à une valorisation plus élevée
Stéphanie Sutton, Directrice de l'investissement chez Artemis Investment Managers

Boursier.com : Comment jugez-vous les résultats 2016 présentés par les sociétés américaines ?

S.S : Il est encourageant de voir que pour un deuxième trimestre consécutif, les sociétés américaines ont été capables de montrer une croissance des bénéfices par action (bpas). Car en effet cela faisait maintenant plusieurs années que l'on ne voyait guère de croissance des bpas dans de nombreux secteurs. Nous estimons que les mesures de réforme fiscale annoncées pourraient accélérer cette tendance et on pourrait assister à une croissance des résultats plus élevées sur les 2 prochaines années. Nous prévoyons 15 à 20%. Par contre, nous sommes plus prudents en ce qui concerne les résultats opérationnels car il est difficile d'envisager une augmentation des niveaux de marges opérationnelles qui sont déjà à des plus hauts historiques et soumises à la pression de l'inflation salariale.

Boursier.com : La politique suivie par M. Trump est-elle favorable aux entreprises ?

S.S : Oui certaines des politiques annoncées par l'administration Trump sont favorables aux entreprises, notamment la réduction du taux d'imposition aux entreprises. Cela pourrait avoir un effet vraiment positif sur la croissance des résultats des entreprises. La deuxième politique ou mesures annoncées que sont les promesses de de-règlementation dans de nombreux secteurs est aussi un positif pour les entreprises qui auront moins d'obstacles a surmonter du cote réglementaire. On a vu notamment la réaction positive du secteur financier à l'annonce que certaines des mesures imposées lors de la crise financière allaient être levées.
Par contre les mesures de taxation aux imports ou favoriser les entreprises qui produisent sur le sol américain pourraient avoir des effets négatifs - celles dont l'activité est fortement liée à l'importation ou celles qui fabriquent beaucoup à l'étranger.

Boursier.com : Que pensez-vous des multiples retenus dans le cadre de l'arrivée en bourse de Snap ?

S.S : Il est difficile de justifier les multiples de SNAP lors de l'introduction en bourse quelque soit les fondamentaux que l'on met en face. D'ailleurs le cours de bourse a du mal à évoluer. Il n'est pas rare de voir une certaine euphorie a l'introduction en bourse de ces nouvelles sociétés de technologie et notamment de réseaux sociaux.

Boursier.com : De manière générale, la valorisation des actions américaines est-elle devenue trop élevée ?

S.S : Le marché américain se traite aux alentours de P/E de 18. Cette valorisation dans un contexte historique se situe au dessus de la moyenne, mais n'atteint pas les cours de 1999/2000. Le marché US a une valorisation plus élevée que les autres marchés actions mais les entreprises américaines génèrent aussi une profitabilité supérieure et donc peuvent prétendre à une valorisation plus élevée. Ce qui pourrait soutenir ces cours de bourse est le fait que l'on s'attend a une croissance des bénéfices par action sur les deux prochaines années. Alors qu'on a vu le marché progresser par une expansion du P/E (P/E qui est passé de 15 à près de 18) sur les dernières années, une croissance des bpa permettrait de soutenir les cours sans faire monter les valorisations. Nous pensons que certains secteurs tels que le secteur de la consommation non discrétionnaire par exemple est plus à risque car la croissance attendue des bpas dans ce secteur est relativement faible.

Boursier.com : Historiquement, la remontée des taux est-elle favorable aux actions ?

S.S. : Non historiquement la montée des taux est peu favorables aux marchés actions car on a tendance à voir une compression des valorisations lorsque les taux montent. Néanmoins les scénarios actuels envisagent une remontée modérée des taux qui est déjà fortement anticipée par les marchés. De plus, certains secteurs comme les valeurs financières bénéficient de la remontée des taux qui a un impact positif sur leur niveau de profitabilité et ce secteur typiquement sur performe dans ces périodes.

©2017-2020,