Stéphane Furet, Directeur Général de Dorval Finance

Stéphane Furet Directeur Général de Dorval Finance

Pas lieu d'être alarmiste !
Stéphane Furet, Directeur Général de Dorval Finance

Boursier.com : Vous avez des fonds basés sur la qualité des dirigeants, comment détecte-on un bon manager ?

S.F. : Un manager de qualité est un bon développeur ayant une vision stratégique, de la clairvoyance, une capacité d'anticipation... Mais il doit être aussi un bon gestionnaire avec une culture de la marge, une bonne gestion des coûts, de la transparence... Nous prenons aussi en considération la notation ESG pour apprécier la valeur d'un dirigeant. Comme exemple de manager de qualité, on peut citer Maurice Lévy qui a parfaitement délivré tout au long de sa carrière chez Publicis ou Gianbeppi Fortis qui dirige Solutions 30 avec une gestion rigoureuse tout en délivrant une forte croissance organique.

Boursier.com : Etes-vous inquiet quant à l'évolution des marchés ?

S.F. : Dans la mesure où des enjeux politiques prennent de l'ampleur avec le Brexit, les tensions commerciales ou la situation italienne, il devient plus compliqué pour un gérant de faire son métier. Alors que la valorisation des grandes valeurs de croissance avait tendance à se tendre, on assiste parallèlement à un ajustement violent du fait de la remontée des taux longs. Il n'y a tout de même pas lieu d'être alarmiste alors que le discours des dirigeants n'a pas fondamentalement changé. Des valeurs de qualité sont revenues sur des niveaux raisonnables... Avec un apaisement en Italie, on pourrait assister à un rebond des indices après les élections de mi-mandat aux Etats-Unis.

Boursier.com : Avez-vous des financières en portefeuille ?

S.F. : Avec les fintechs, la concurrence monte en puissance pour les banques. De plus, la sensibilité des valeurs bancaires à la géopolitique est importante... Nous préférons le secteur de l'assurance. On trouve Axa dans nos portefeuilles alors que cette société devient moins dépendante des marchés financiers. Son offre se recentre sur les produits techniques. Avec un bon dividende et une décote de l'ordre de 15% sur ses pairs en Europe, Axa constitue une opportunité intéressante.

Boursier.com : Que pensez-vous des télécoms ?

S.F. : Bouygues constitue une de nos fortes convictions. Le groupe pourrait participer à la consolidation du marché français des télécoms alors que la 5G nécessite de gros investissements. Avec un savoir-faire reconnu et des marges en amélioration, la branche construction profite de l'essor des grands chantiers.

Boursier.com : Vous suivez de près la digitalisation de l'économie, quelles sont vos convictions dans cet univers ?

S.F. : Nous avons une position en Altran par exemple. Nous pensons que les choses devraient progressivement rentrer dans l'ordre alors que la valeur affiche une décote importante sur ses comparables. Parmi les ESN, Micropole devrait délivrer une dynamique plus favorable à l'avenir avec une croissance organique plus soutenue et une appréciation de la marge.

Boursier.com : Une autre idée ?

S.F. : Nous apprécions Fnac Darty dont la baisse du titre semble excessive. La société est bien gérée et elle maîtrise bien sa stratégie omnicanale. Les ratios de Fnac Darty sont revenus vers des niveaux attractifs alors que le bénéfice par action devrait progresser sensiblement au cours des deux prochains exercices...

©2018,

Partenaires de Boursier.com