Pierre Schang, Gérant du fonds Tocqueville PME

Pierre Schang Gérant du fonds Tocqueville PME

Solutions 30, SES Imagotag, Lumibird, Claranova, LFDE...
Pierre Schang, Gérant du fonds Tocqueville PME

Boursier.com : Quelle est votre appréciation du bon premier semestre des petites et moyennes capitalisations ?

P.S. : La classe d'actifs de petites et moyennes capitalisations est un segment dépendant des flux et nous pensons que le contexte s'annonce favorable pour la fin 2019. La décollecte semble se tasser. On constate que les fonds smallcaps en France ont connu deux semaines consécutives ce collecte positive et en juin, la collecte sur les fonds actions américains a aussi été positive après des mois de décollecte. En outre, la loi Pacte, qui entrera en vigueur en octobre 2019, doit permettre de drainer de nouveaux flux vers les PME. Et historiquement on constate un lien fort entre le flux entrant sur les petites et moyennes capitalisations et leur surperformance boursière. On attend donc le catalyseur politique constituée par la loi Pacte !

Boursier.com : Au-delà des petites et moyennes capitalisations,

P.S. : La correction redoutée n'est finalement jamais arrivée, les banquiers centraux ayant toujours adopté des propos accommodants qui ont empêché les marchés de trop corriger. Pour autant, les indicateurs macroéconomiques, à l'image des PMI sont peu encourageants... Nous sommes donc dans une période où le Marché semble devoir évoluer dans un corridor. La période est donc idéale pour les stock-pickers. Nous en profitons pour rééquilibrer le portefeuille entre les valeurs cycliques, défensives et de croissance. Jusqu'alors nous adoptions une attitude assez prudente, ce qui nous a d'ailleurs réussi au mois de mai.

Boursier.com : Quelle est la performance du fonds Tocqueville PME ?

P.S. : Au 3 juillet, le fonds affiche une performance de 17% depuis le début de l'année. Avec une orientation plutôt défensive jusqu'à présent, il a bien résisté lors de la baisse de décembre 2018, mais a peiné lors du rebond de janvier-avril 2019. Aujourd'hui, le fonds est constitué de sociétés françaises à 75% et notre stratégie consiste à lui donner progressivement une coloration plus européenne en faisant monter en puissance les lignes non françaises, notamment dans le TOP 10 des premières convictions du fonds. Les valeurs de notre univers d'investissement sont celles qui sont éligibles au PEA PME.

Boursier.com : Quelles sont vos principales convictions ?

P.S. : Nous recherchons les leaders de demain, à savoir les PME qui ont le potentiel pour réitérer des parcours boursiers exceptionnels, à l'image de ceux d'Eurofins, Teleperformance, Orpea ou Ingenico ces dernières années. Cela passe par un management d'exception, stable et qui maîtrise la gestion financière tout en pilotant une croissance assise sur un " mega trend ". Des sociétés comme Solutions 30, SES Imagotag, Lumibird, Claranova, La Française de l'Energie, présentent, selon notre analyse, certains de ces atouts. Elles représentent 40% de Tocqueville PME, 25% étant constitués de " surfeurs ", autrement dit des sociétés profitant d'une forte croissance mais qui, selon nous, ne seront pas pour autant des champions de demain. 10% du portefeuille sont constitués de valeurs opéables, à l'image d'Altran ou April que nous détenions. Focus Home Interactiv en fait partie.

Boursier.com : Quid de Solutions 30, une des premières lignes du fonds, récemment attaqué par Muddy Waters ?

P.S. : Nous avions quelque peu allégé la ligne entre 12,50 et 13 Euros et nous sommes renforcés sous les 9 Euros. Suite à l'intervention de Muddy Waters, le Marché se pose peut-être des questions sur le calcul historique de la croissance organique et sur la pérennité de la structure globale du groupe. Ce qu'on observe sur des dossiers similaires ayant été attaqués, c'est une période de stagnation du titre de quelques semaine suite à la chute, puis un retour sur les plus hauts en une dizaine de mois...

©2019,

Partenaires de Boursier.com