Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Olivier David, Gérant du fonds Vega Patrimoine

Olivier David Gérant du fonds Vega Patrimoine

Arkema, L'Oréal, Airbus, Orpea...
Olivier David, Gérant du fonds Vega Patrimoine

Boursier.com : La période agitée du mois d'août a-t-elle été l'occasion pour vous de réaliser des arbitrages au sein des fonds que vous gérez ?

O.D. : Force est de constater que les récents chiffres macroéconomiques, médiocres, ont inquiété, à l'image de la production industrielle en Chine, ressortie à 4,8%, contre 6% attendus et 6,3% lors du mois précédent. Cela valide le scénario selon lequel la guerre commerciale commence à produire ses effets néfastes sur l'économie chinoise. Le deuxième trimestre, en Allemagne, est de son côté synonyme de contraction de l'économie et certains observateurs anticipent une nouvelle contraction au troisième trimestre, ce qui signifierait que le pays vivrait une récession technique. Dans ce contexte, oui, nous avons renforcé certaines de nos lignes au sein de nos portefeuilles...Et nous regardons de près certains titres que nous ne détenons pas et que leur recul rend attractifs...

Boursier.com : Quelle lecture faites-vous des résultats semestriels ?

O.D. : Les anticipations étaient assez mauvaises et au final cela n'a pas été la catastrophe redoutée... Certains titres ont certes accusé le coup, lorsque les anticipations étaient élevées, comme Kering ou d'autres valeurs cycliques qui ont souffert d'avertissements sur résultats. De façon générale, on sent les dirigeants assez prudents pour les mois à venir, du fait de la non-résolution de la guerre commerciale.

Boursier.com : Quelle est votre perception des marchés actuellement ? Etes-vous confiant pour la suite de l'année 2019 ?

O.D. : Nous sommes actuellement neutres sur les marchés actions. Le marché a du mal à aller plus haut que son niveau actuel... Mais d'un autre côté, nous pensons que Trump, dans l'optique de sa réélection, fera tout pour éviter une récession. On constate que dès que les marchés ont des accès de faiblesse, il tente de rassurer les investisseurs par des tweets... L'administration américaine tente ainsi de piloter la séquence actuelle : elle met la pression sur la Chine, sans pour autant mettre en danger l'économie domestique...

Boursier.com : Quid des petites et moyennes capitalisations dans ce contexte?

O.D. : Elles continuent de sousperformer du fait notamment de la faiblesse de la liquidité. Dès qu'une déception advient, la punition est souvent à deux chiffres sur le titre concerné... Tant qu'on n'a pas de vision plus claire de la stabilisation de l'économie, c'est malheureusement un compartiment qui va continuer à souffrir.

Boursier.com : Quelles sont aujourd'hui vos valeurs favorites ?

O.D. : Nous sommes plutôt orientés valeurs de croissance et avons profité des reculs de certains titres pour nous renforcer : Arkema qui a beaucoup souffert cet été, L'Oréal, malgré la petite déception sur la croissance organique, Airbus, Thales, ou encore certains titres plus défensifs comme Sanofi, Orpea ou Rubis moins dépendant du cycle économique. Le recul de certains titres que nous ne détenons pas, les rend aussi intéressants comme Kering.... Les événements à Hong-Kong ont d'ailleurs un peu fait tanguer les valeurs du luxe. Sur les valeurs moyennes, nous préférons, Rubis, Téléperformance, Spie, Seb qui a souffert cet été, ou encore Alten...

©2019-2020,