Nicolas Voinchet, Co-Responsable thématiques d'investissement actions chez Exane Solutions

Nicolas Voinchet Co-Responsable thématiques d'investissement actions chez Exane Solutions

A travers l'indice Apollo, nous misons aujourd'hui sur l'intervention de l'Etat
Nicolas Voinchet, Co-Responsable thématiques d'investissement actions chez Exane Solutions

Boursier.com : Quelles sont vos anticipations concernant l'évolution des marchés d'ici la fin d'année?

N.V. : Globalement, nous n'avons pas bougé notre allocation globale depuis le début d'année, hormis sur les actions sur lesquelles nous avons un peu réduit le risque, notamment en raison des craintes sur les révisions à la baisse de la croissance économique. L'indicateur actualisé de croissance du PIB américain de la Fed d'Atlanta est ainsi tombé à 3,7%, contre 6,3% un mois plus tôt! Pour autant, les soutiens budgétaires, qui vont prendre le relais des politiques monétaires favorables des banques centrales, devraient bénéficier au marché actions en général. Il faudra toutefois être extrêmement vigilant sur la traduction concrète des annonces budgétaires : aux Etats-Unis avec les plans Biden, en Europe via les plans de relance et même en Chine si cette dernière compte soutenir un mouvement de reprise économique. Notre conviction est que la reprise prendra une forme industrielle par les investissements. La transition écologique sera une transition industrielle.

Boursier.com : Au sein de la gamme d'indices propriétaires d'Exane Solutions, vous avez lancé Apollo il y a un an, sur quoi mise-t-on avec cet indice?

N.V. : A travers l'indice Apollo, nous misons aujourd'hui sur l'intervention de l'Etat dans les économies et la massification des relances budgétaires à venir. Selon nous, l'intensification des soutiens budgétaires publics en faveur de la transition écologique, se concrétisera, à court et moyen terme, pour les entreprises les mieux positionnées et nous faisons le pari que cela se matérialisera sur leurs cours de Bourse. Ainsi, les secteurs des infrastructures, des transports, ou des métaux de la transition énergétique devraient bénéficier des fonds de relance étatiques.

Boursier.com : Un exemple de société entrant dans cette logique et intégrée récemment dans l'indice?

N.V. : Alstom est l'exemple de la société dont l'activité devrait bénéficier des mesures budgétaires gouvernementales et est ainsi capable de résister en partie à un ralentissement économique. Le parcours boursier récent d'Alstom est très mauvais, et la sous-performance du titre s'explique sans doute par les incertitudes autour de Bombardier et la hausse des coûts matières. Mais alors que nous sommes entrés dans une phase où le cycle économique est questionné, Alstom peut tirer son épingle du jeu à moyen terme.

Boursier.com : D'autres exemples?

N.V. : Dans l'indice Apollo comprenant 34 valeurs, figure Engie, qui fait partie des "Utilities" intégrées. Elles ont pris du retard en Bourse face à des "pure players" comme Voltalia ou Neoen et nous pensons qu'elles devraient désormais bénéficier du super cycle des utilities. La vente future d'Equans devrait aussi être bénéfique au groupe vu le nombre d'acheteurs qui se positionnent. D'ailleurs, un des acquéreurs potentiels, Spie, figure dans l'indice : le deal Equans transformerait complètement le dossier, en cas de réussite de l'intégration. En attendant sa concrétisation ou non, nous conservons le titre. Bouygues coche aussi beaucoup de cases dont celle de la relance budgétaire avec les routes, le BTP, la construction. Nous constatons aussi les signaux favorables lancés par la famille qui se renforce régulièrement au capital. En revanche, nous avons sorti EDF, une fois l'annonce que la réforme ne se ferait pas, dans la mesure où nous souhaitions jouer le rachat des minoritaires et un redressement. Nous conservons en revanche quelques majors pétrolières dans l'indice. Certes, les fonds ESG qui n'en veulent pas ne devraient pas les aider à retrouver des valorisations plus élevées, mais en fond de portefeuille, conserver ce type de valeurs dégageant beaucoup de free cash flow et redistribuant beaucoup de bénéfices, fait sens.

Boursier.com : Quelques noms de valeurs européennes?

N.V. : Parmi les valeurs européennes d'Apollo, on peut citer Inwit, acteur italien gérant des tours télécoms, moins connu que Cellnex qui se traite plus cher sur le Marché. Inwit est exposé quasi exclusivement à l'Italie et devrait bénéficier des relances de l'Etat italien. En Allemagne, un acteur comme TeamViever passant d'un modèle " freemium " centré sur les particuliers et les TPE, à une clientèle de plus grandes entreprises en phase de digitalisation industrielle est très intéressant, dégageant déjà des cash-flows par ailleurs.

©2021