Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Michel Saugné, Directeur Associé de la gestion de Tocqueville Finance

Michel Saugné Directeur Associé de la gestion de Tocqueville Finance

BNP Paribas, Axa, FFP, ALD...
Michel Saugné, Directeur Associé de la gestion de Tocqueville Finance

Boursier.com : Quelles sont les spécificités d'un investissement value ?

M.S. : Il s'agit d'investir sur un titre qui paraît décoté au vu de sa valeur intrinsèque. Cette démarche peut être mal comprise avec comme principal écueil ce qu'on appelle la " value trap " qui portent sur des titres dépréciés mais qui le sont pour de bonnes raisons... Nous ciblons les actions dont le statut de sous-valorisation est temporaire avec une incompréhension des investisseurs ou un catalyseur qui permettra le retour à meilleure fortune...

Boursier.com : Comment expliquez-vous la mauvaise performance de la famille value depuis de nombreuses années ?

M.S. : Alors que la période 2000-2008 a été favorable aux dossiers dits value, depuis 2009 ce sont les valeurs de croissance qui ont les faveurs des investisseurs. La croissance économique est en effet relativement faible, les ruptures technologiques sont désormais bien monétisées ce qui favorise les GAFA, les politiques monétaires accommodantes pénalisent les banques qui appartiennent à la famille value, les incertitudes économiques et politiques sont fortes... La conjonction de ces éléments favorise les sociétés ayant une croissance visible et prévisible.

Boursier.com : La situation peut-elle changer bientôt ?

M.S. : L'écart de multiples entre la value et la croissance n'a jamais été aussi important. Aux Etats-Unis, les indicateurs économiques plaident pour une poursuite de la croissance. En Europe, l'activité est en train de se stabiliser avant un redémarrage probable. Pour ce qui est des problèmes politiques que sont la guerre commerciale et le Brexit, des espoirs d'amélioration apparaissent. Dans ces conditions, un retour de l'appétit des gérants pour la value semble probable.

Boursier.com : Que pensez-vous du secteur financier ?

MS. : Les banques profitent d'une base assainie avec des fonds propres renforcés, le moindre poids des activités de marché dans le business, une clientèle de particuliers relativement stable... Un titre comme BNP Paribas a retenu notre attention avec une solide capacité bénéficiaire et un rendement appréciable. Axa compte aussi parmi nos fortes convictions alors que le modèle économique de la société est désormais basé sur l'assurance de risques techniques au lieu de l'assurance vie. Il s'agit d'une vraie manoeuvre stratégique qui semble très pertinente. Axa continue pourtant de se traiter avec une décote de 20% sur Allianz...

Boursier.com : Avez-vous des small et midcaps dans votre portefeuille ?

F.R. : Ce type de valeurs souffre du positionnement actuel des investisseurs qui favorisent la gestion quantitative et les ETF. Cette polarisation l'emporte sur les fondamentaux de qualité affichés par de nombreuses valeurs moyennes qui sont injustement ignorés... Nous avons du FFP en portefeuille alors que cette action affiche une décote de 45% sur son Actif Net Réévalué avec des participations dans Peugeot, Orpea, Seb, du private equity, des fonds alternatifs... ALD compte également parmi les lignes du fonds avec des tendances porteuses sur la durée et un rendement de près de 5%.

©2019-2020,