Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Michel Peronne, Directeur Général d'Alexandre Finance

Michel Peronne Directeur Général d'Alexandre Finance

Gemalto, SIPH, Elis, Bureau Véritas...
Michel Peronne, Directeur Général d'Alexandre Finance

Boursier.com : Quelle est votre vision actuelle vis-à-vis du Cac40 ?

M.P. : Plusieurs moteurs ont porté la hausse des actions sur le début 2015... On peut évoquer le QE mis en place par la Banque Centrale Européenne ou les anticipations positives du côté des résultats des entreprises portés par les effets de change. Le reflux des matières premières et notamment du pétrole constitue un autre facteur favorable pour les marges des sociétés. Cette baisse des cours de l'or noir apporte également un gain de pouvoir d'achat pour les ménages. Dans ce contexte général, de grands fonds anglo-saxons ont effectué des arbitrages au profit de la zone Euro...

Boursier.com : Vous êtes donc globalement confiant...

M.P. : L'année 2015 devrait être plutôt bonne en ce qui concerne les bénéfices des valeurs européennes. Les taux d'intérêt sont bas et les entreprises se refinancent dans de bonnes conditions. On peut également s'attendre à de nouvelles opérations financières alors que l'effet de levier est intéressant dans le contexte actuel. Même si la croissance de l'économie européenne n'est pas encore très tonique, elle est tout de même meilleure qu'en 2014.

Boursier.com : Quels sont les dossiers que vous aimez bien ?

M.P. : Bureau Veritas continue d'afficher une croissance organique confortable à +4% en rythme annuel. Sur un segment atomisé, la société joue un rôle de consolidateur, alors que le coût de la dette est actuellement très faible. Les sous-jacents du marché adressé demeurent porteurs. Dans cet univers du contrôle de la qualité et de la certification, Bureau Veritas profite d'une forte récurrence de son activité tout en affichant des marges élevées. Cette valeur mérite d'avoir des ratios élevés.

Boursier.com : Vous appréciez également Gemalto...

M.P. : Le métier exercé par Gemalto et son évolution ne sont pas forcément très faciles à appréhender... En ce qui concerne les craintes liées à Apple, le segment des cartes à puces dédiées à la téléphonie mobile ne constitue plus la priorité numéro un pour Gemalto. Les informations liées à la nouvelle carte d'Apple ont tout de même généré de l'inquiétude du côté des actionnaires de Gemalto. Nous avons profité d'un point d'entrée à ce moment. La société bénéficie des besoins croissants en matière de sécurisation des échanges de données. On a de plus en plus d'objets concernés et de plus en plus de piratage. On s'attend à une belle croissance pour Gemalto à l'avenir ainsi qu'à une forte génération de free cash-flow...

Boursier.com : D'autres idées ?

M.P. : SIPH devrait bientôt bénéficier d'un nouveau cycle favorable sur son métier du caoutchouc... Nous suivons de près SQLI qui évolue sur le segment porteur du digital, avec un véritable savoir-faire, un bon management et un fort levier d'amélioration des marges. Sopra-Steria a encore beaucoup de potentiel avec une remontée attendue des résultats de l'entité issue de Steria. Elis reste attrayant avec un véritable relais de croissance à l'international... Enfin, Europacorp devrait devenir un des grands acteurs du cinéma à l'échelle européenne. Un rachat par Vivendi peut avoir du sens alors que M. Bolloré souhaite se renforcer dans les contenus...

©2015-2020,