Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Mathilde Guillemot-Costes, Analyste financier chez Dorval Finance

Mathilde Guillemot-Costes Analyste financier chez Dorval Finance

"Bâtisseurs" et "dauphins" surperforment par rapport aux "héritiers" ou aux "parachutés"
Mathilde Guillemot-Costes, Analyste financier chez Dorval Finance

Boursier.com : La consolidation actuelle peut-elle faire craindre le basculement vers un marché baissier ?

M.G-C. : Nous sommes entrés en période de consolidation, mais nous restons confiants quant à l'évolution des Marchés pour la suite de 2015... Sur nos fonds flexibles, nous restons investis à hauteur de 77%, ce qui prouve notre confiance dans le marché. Plusieurs facteurs demeurent favorables : la croissance américaine, molle au premier trimestre pour des raisons spécifiques devrait s'améliorer, et la perspective de la remontée des taux d'intérêt par la Fed reste lointaine... Certes, la Grèce inquiète, mais une issue aboutissant à un compromis est clairement possible...

Boursier.com : N'a-t-on pas tout de même épuisé le potentiel de hausse sur le marché français après le spectaculaire premier trimestre ?

M.G-C. : Des éléments qui ne sont pas intégrés dans les cours pourraient permettre au marché d'aller plus haut : les rachats d'actions et les fusions-acquisitions... Par définition, cela n'est pas pris en compte et peut donc surprendre les marchés positivement. On a assisté à des opérations qu'on n'attendait pas, comme par exemple celle qui a concerné Norbert Dentressangle. Je pense que les indices peuvent aller au-delà des plus hauts de l'année d'ici la fin 2015...

Boursier.com : Quels secteurs ont le plus de potentiel à vos yeux pour la fin 2015 ?

M.G-C. : Tous les secteurs sont concernés par les phénomènes d'acquisitions. On l'a vu dans les Télécoms, les biens de consommation... Les sociétés disposent de bilans assainis, les acteurs européens cherchent des opérations aux Etats-Unis et inversement les acteurs américains en Europe. Ces opérations prouvent la confiance des managements actuellement.

Boursier.com : Dorval Finance a publié une étude mettant en relation profil des dirigeants et performance boursière. Les "bâtisseurs" et les "dauphins" surperforment par rapport aux "héritiers" ou aux "parachutés". Qu'est-ce que cela signifie ? Une question de responsabilité, avec des fonds personnels engagés et de compétence ?

M.G-C. : C'est surtout une question d'orientation stratégique et de vision du management quant aux marchés à conquérir... Et évidemment la capacité du dirigeant à mener à bien la conquête et à insuffler la stratégie à tout le management de la société. Sur le CAC40 que nous avons étudié, les "bâtisseurs" réalisent une croissance de 205% du Chiffre d'Affaires de leur société sur 10 ans et les "dauphins" une croissance de 59%. En comparaison, la catégorie des "héritiers" réalise une croissance du chiffre d'Affaires de 13% et celle des "parachutés" une croissance de Chiffre d'Affaires de +25% sur la période considérée.

Boursier.com : L'étude vous conforte-t-elle dans votre stratégie de gestion ?

M.G-C. : L'étude conforte la méthodologie utilisée par l'équipe de gestion dans le cadre de nos fonds Dorval Manageur et Dorval Manageur Europe et la pertinence du filtre d'analyse reposant sur l'étude approfondie du tandem "dirigeant-entreprise". Sur les 10 dernières années, le fonds Dorval Manageurs a été en moyenne investi à 63% sur les profils de dirigeants "Dauphins" (à 37%) et "Bâtisseurs" (à 26%). Dorval Manageurs, qui a fêté son 10ème anniversaire le 18 mars 2015, réalise depuis sa création une performance nette de +104%, soit +7,5% en moyenne par an depuis 10 ans. En comparaison, le CAC40 affichait une performance nette de +68,3%, soit +5,3% en performance annualisée, dividendes réinvestis... Les principales lignes du fonds sont Solutions 30, Faurecia, Plastivaloire, Sanofi, Ingenico, Altran, Somfy pour les valeurs françaises. Folli Follie, BE Semiconductor, Dialog pour les exemples de sociétés européennes...

©2015-2020,