Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Marc Riez, Directeur Général de VEGA IM

Marc Riez Directeur Général de VEGA IM

Schneider, Legrand ou Saint-Gobain, Vinci, Eiffage...
Marc Riez, Directeur Général de VEGA IM

Boursier.com : Comment voyez-vous la toile de fond économique ?

M.R. : De nombreux éléments vont dans le bon sens. En Europe, 70% des entreprises ont désormais publié leurs résultats au titre du premier trimestre. Alors que le consensus des analystes prévoyait une progression moyenne des bénéfices de 15% sur la période, la réalité se situe plutôt autour de +25%. Aux Etats-Unis, la situation semble également s'éclaircir après quelques doutes. Alors que la consommation des ménages constitue le principal vecteur de la croissance américaine, les chiffres sur la fin 2016 et le début 2017 n'ont pas été très bons. On a eu également des indications moins favorables du côté des ventes d'automobiles ou des créations d'emploi. Mais les derniers chiffres en la matière apparaissent rassurants. Les créations d'emploi ont rebondi en avril et la confiance des ménages est remontée.

Boursier.com : L'économie américaine devrait donc continuer de croître...

M.R. : On peut raisonnablement miser sur une nouvelle accélération de l'économie américaine durant les prochains mois. Par ailleurs, la FED a été très précautionneuse avant d'entamer le cycle de remontée des taux. Les fed funds devraient se situer autour de 1,5-1,75% en fin 2017. Ce niveau demeure suffisamment attractif pour ne pas casser la dynamique à l'oeuvre dans l'immobilier ou du côté de la consommation des ménages. L'hypothèse la plus vraisemblable est donc que l'économie des Etats-Unis soit bien orientée encore pendant plusieurs trimestres.

Boursier.com : Qu'en est-il des pays émergents ?

M.R. : Les inquiétudes sur la Chine se sont en partie dissipées. La baisse des réserves de changes a constitué un sujet préoccupant en 2016 dans la mesure où la croissance du pays est boostée par le crédit. La banque centrale chinoise doit avoir assez de réserves de change pour faire face à un accident sur le crédit. Il s'avère que depuis quelque mois les réserves de change en Chine repartent à la hausse. Dans l'ensemble, on a donc un faisceau d'éléments favorables tant d'un point de vue macroéconomique que micro.

Boursier.com : Les échéances électorales en Europe ont-elles inquiétées les opérateurs ?

M.R. : L'approche des élections en Europe a agi comme un couvercle sur les marchés actions. Dès lors que les candidats populistes ont été écartés de la course à la présidence de la république en France, les investisseurs ont été rassurés avec des conséquences positives sur les cours de bourse.

Boursier.com : Quelles sont les actions à acheter ?

M.R. : Le PER moyen est de 15 pour les actions européennes. Ce niveau peut être qualifié de normal compte tenu du niveau actuel des taux d'intérêt. Si le rebond des résultats perdure, on peut avoir une nouvelle vague haussière sur les indices du vieux continent. On peut dès lors envisager un CAC40 vers les 5.700 points en fin d'année. Au sein du fonds Vega Euro Rendement, nous avons renforcé le poids des valeurs cycliques dans le portefeuille. Dans le secteur des loisirs, nous avons acheté des titres comme Intercontinental, ADP ou Dufry. Schneider, Legrand ou Saint-Gobain constituent d'autres dossiers intéressants parmi les valeurs industrielles. Enfin, nous suivons de près la construction avec Vinci ou Eiffage.

©2017-2020,