Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Mabrouk Chetouane, Responsable recherche stratégie chez BFT IM

Mabrouk Chetouane Responsable recherche stratégie chez BFT IM

Trump fait le jeu des autorités chinoises...
Mabrouk Chetouane, Responsable recherche stratégie chez BFT IM

Boursier.com : Que cache la guerre commerciale déclenchée par Trump ?

M.C. : Le déséquilibre de la balance commerciale des Etats-Unis est une histoire ancienne. Les Etats-Unis vivent depuis longtemps au-dessus de leurs moyens et le déficit avec la Chine est un de symptômes de ce phénomène. Il convient de garder à l'esprit que le coût de production aux Etats-Unis sont plus élevés par rapport à de nombreux émergents notamment en termes de main d'oeuvre. Il est donc logique que les biens de consommation à faible valeur ajoutée soient souvent importés. Les Etats-Unis ont fait le choix de conserver des entreprises sur certains segments stratégiques, permettant ainsi à la Chine d'accroître son emprise sur le commerce mondial. Aujourd'hui, en limitant l'accès des produits importés sur le marché américain, Trump fait le jeu des autorités chinoises qui cherchent précisément à recentrer l'économie du pays sur la consommation domestique.

Boursier.com : Les enjeux électoraux sont-ils importants pour Donald Trump ?

M.C. : Il y a une dimension électorale dans les annonces récentes faites par Donald Trump. Le président américain doit remporter les prochaines élections de mi-mandat pour continuer la mise en oeuvre de son programme centré autour du slogan : " America's first " . Or, la majorité de M. Trump dans les deux chambres est relativement courte. Il applique aujourd'hui les principes issus de son programme à savoir privilégier avant tout les intérêts nationaux des Etats-Unis.

Boursier.com : La stratégie choisie par M. Trump est-elle pertinente ?

M.C. : En voulant protéger un secteur économique, on court le risque qu'il devienne moins compétitif car moins soumis à la pression extérieure. Des mesures protectionnistes n'incitent pas à être plus efficace... Par ailleurs, la politique de M. Trump manque de lisibilité pour les entreprises. D'un côté, il baisse l'impôt sur les sociétés mais de l'autre, il augmente le coût des importations. A noter aussi que la Chine mais aussi l'Europe mettent en place des mesures de rétorsion vis-à-vis des Etats-Unis renforçant de fait le risque d'escalade.

Boursier.com : Comment voyez-vous évoluer la conjoncture américaine ?

M.C. : En baissant le taux de l'impôt, Trump incite les entreprises à investir davantage, produire plus et à soutenir l'emploi. Sa politique prolonge ainsi le cycle économique... Alors que le taux de chômage ne cesse de baisser, on pourrait craindre l'émergence de tensions inflationnistes notamment en provenance des salaires. Pour l'heure, ce phénomène demeure encore contenu et une manière de l'expliquer est que les entreprises recrutent surtout une main d'oeuvre faiblement qualifiée d'une part et qu'un... En l'absence de tensions inflationnistes significatives, la remontée graduelle des taux n'interpelle que partiellement les investisseurs comme en témoigne l'évolution de Wall Street.

Boursier.com : Un retournement de cycle aux Etats-Unis est-il proche ?

M.C. : Dans un schéma classique, lorsque les taux cibles de la FED sont atteints c'est à ce moment que l'on peut craindre un retournement du cycle. Cette situation pourrait intervenir fin 2019-début 2020... En outre, D.Trump peut remettra en jeu son mandat précisément en 2020. Toutes choses égales par ailleurs il ne dispose pas des moyens budgétaires pour financer une nouvelle politique de dépenses (dépenses d'infrastructures par exemple) ce qui pourrait encore plus compromettre la prolongation artificielle de l'actuel cycle de croissance aux Etats-Unis. Notons par ailleurs qu'une détérioration significative de la sphère émergente serait préjudiciable pour l'économie mondiale et l'économie américaine in fine...

©2018-2021,