Louis de Fels et Edwin Faure, Gérants des fonds RJ SmallCaps et RJ MicroCaps

Louis de Fels et Edwin Faure Gérants des fonds RJ SmallCaps et RJ MicroCaps

Nos fonds surperforment durant les périodes de baisse
Louis de Fels et Edwin Faure, Gérants des fonds RJ SmallCaps et RJ MicroCaps

Boursier.com : Les fonds RJ SmallCaps (-15,5%) et RJ MicroCaps (-12,1%) ont souffert en 2018, mais font mieux que leurs indices de références...

LdF / EF : Notre processus de sélection de valeurs explique la performance de ces deux fonds. Il est en effet très strict, fondé sur des filtres quantitatifs, une analyse de risque et notre savoir-faire de stock-picker. Les deux filtres défensifs (faible volatilité, faible corrélation) et le filtre plus offensif que nous appliquons (momentum), sont parfaitement en adéquation avec l'objectif du fonds qui est avant tout la régularité des performances. Un faible risque peut être source de surperformance sur les marchés : nos fonds résistent mieux dans les périodes de baisse et remontent peu ou prou avec les indices dans les périodes de hausse. Nos fonds s'inscrivent ainsi parmi les meilleurs en 2018, avec une forte surperformance par rapport au Marché et aux fonds concurrents.

Boursier.com : Votre processus vous immunise-il contre l'effondrement d'un titre ? En avez-vous subi l'an passé?

LdF / EF : Nous en avons enregistré très peu, dans les 10% du fonds qui sont hors 'processus'. Parmi nos valeurs issues des filtres, dès qu'une baisse prend de l'ampleur, la volatilité augmente, le momentum chute, elles sortent alors logiquement des filtres et nous les vendons. Cela a été le cas de Vilmorin et de Groupe Guillin par exemple.

Boursier.com : A l'inverse, quelles valeurs se sont distinguées?

LdF / EF : Nous détenons beaucoup de titres qui ont peu baissé en 2018 et qui sont sur leurs plus hauts niveaux en 2019 à l'image d'Esker dans le fonds Microcaps, de Robertet ou d'Argan dans le fonds Smallcaps. Il s'agit de valeurs très résilientes, qui offrent de bons bilans, de la récurrence de cash-flow et de la visibilité sur leur chiffre d'affaires. Même chose pour Oeneo ou Pharmagest.

Boursier.com : Est-ce encore trop tôt pour revenir sur les valeurs cycliques les plus massacrées, notamment pour jouer les publications annuelles ?

LdF / EF : Selon nous, il est beaucoup trop tôt. Tout d'abord, en règle générale, on achète les valeurs cycliques en bas de cycle, lorsque les analystes ont ajusté leurs révisions à la baisse. Or, ce n'est absolument pas le cas, puisque le consensus attend encore +15% de croissance d'EBIT sur les petites capitalisations parisiennes pour 2019, ce qui est élevé. En outre, les cycliques s'achètent en cas d'accélération de l'économie, ce qui n'est pas le cas actuellement! Pour ce qui est de leurs valorisations, elles sont effectivement faibles, mais avec des marges en haut de cycle. En cas de diminution de ces dernières, les PER faibles aujourd'hui, augmenteraient. Il faut acheter les valeurs cycliques sur des PER élevés, donc avec des marges en bas de cycle.

Boursier.com : Le problème de liquidité de fin 2018, lié aux sorties de flux sur les petites capitalisations est-il derrière nous?

LdF/EF : Les flux sortants se sont taris en début d'année, laissant penser qu'on a peut-être touché un point haut en fin d'année dernière. Les valorisations sont pour leur part purgées des excès. Le CAC Small se paye environ 7 fois l'EBITDA et 12 fois le PE de l'année en cours, soit des niveaux pas vus depuis des années... Ce qui doit limiter l'aversion au risque des investisseurs.

Boursier.com : Pensez-vous que l'année 2018 demeure une anomalie et que les petites capitalisations puissent de nouveau surperformer à nouveau en 2019?

LdF/EF : Historiquement, les petites capitalisations n'ont quasiment jamais sousperformé deux années de suite. Depuis le 1er janvier, le CAC Small est déjà à +8%, pour +2,50% pour le CAC40. Les petites capitalisations ont reconstitué une décote et avec des niveaux de valorisations bas, associées à des taux d'intérêt toujours faibles, des opérations sont attendues, à l'image de Tessi, Keyyo, Harvest...

©2019,

Partenaires de Boursier.com