Laurent Saint Aubin, Gérant du fonds S.YTIC

Laurent Saint Aubin Gérant du fonds S.YTIC

Un fonds "Métropole durable" misant sur plusieurs problématiques
Laurent Saint Aubin, Gérant du fonds S.YTIC

Boursier.com : Présentez-nous le fonds S.YTIC...

L. S-A. : Il s'agit d'un fonds "Métropole durable" avec plusieurs problématiques. Le phénomène de densification des métropoles est réel et cela engendre des besoins d'équipements et des nuisances. Trois grandes thématiques sont présentes dans le fonds : celle de l'électrification dans le contexte de besoin de plus en plus important d'énergie. A ce titre, l'opérateur historique italien Enel est le principal énergéticien dans le renouvelable en Europe. Spie dans les infrastructures est aussi un bon acteur pour jouer cette première thématique. La deuxième concerne la réduction des dépenses énergétiques comme la limitation des transports routiers avec des transports propres. Nous sommes ainsi actionnaires du premier distributeur de vélos en Europe, le néerlandais Accell, mais aussi d'Alstom avec ses tramways. Toujours dans cette thématique pour limiter l'empreinte carbone de la métropole, on peut jouer les acteurs du bâtiment spécialistes de l'isolation comme Saint-Gobain, ou Schneider Electric qui travaille sur l'immeuble intelligent. Enfin, dernière thématique, celle de la digitalisation qui fournit à l'usager un certain nombre d'usages via des applications. On peut alors miser sur SAP ou des fabricants d'applications comme Pharmagest qui a commercialise une application à destination des malades du diabète.

Boursier.com : Combien de lignes composent le fonds au total?

L. S-A. : Une quarantaine de valeurs composent le portefeuille. Notre univers potentiel comprend 2.600 valeurs, mais la méthodologie ISR que nous appliquons le réduit nettement. Le fonds ne disposant encore de moins de 26 ME d'encours, il parait difficile d'aller au-delà de 40 lignes à ce jour.

Boursier.com : Avez-vous intégré certains titres "immobilier" pour lesquels on connait avant tout Sofidy?

L. S-A. : Plusieurs acteurs en font partie : Segro société d'immobilier de logistique en Europe, Shurgard, principal acteur de l'entreposage en Europe et Cellnex, société de tours de télécommunications. Enfin Inclusio qui oeuvre dans le logement social, en proposant un toit aux plus démunis, se rémunérant sur l'argent public et qui s'est récemment introduite en Bourse.

Boursier.com : Quelle est la répartition sectorielle du fonds?

L. S-A. : La "techno" représente que 15% du fonds. Les biens industriels représentent 33%, les utilities 21%, la construction et matériaux 21%, et les autres secteurs 13%. Le fonds est investi à 76% en Euro et 51% en large caps.

Boursier.com : Un focus sur une société du fonds?

L. S-A. : Cellnex est un acteur d'origine espagnole, présent dans de nombreux pays européens et qui gère les portefeuilles de tours télécoms rachetées aux opérateurs qui ont besoin de cash pour investir dans la 5G. Cellnex "plugge" ensuite plusieurs opérateurs sur chaque tour. On est à la marge de l'immobilier, mais le modèle est similaire, mais sur un marché en très forte croissance.

©2021