Karl Edom, Gérant du FCP Atlas chez Cholet Dupont

Karl Edom Gérant du FCP Atlas chez Cholet Dupont

Investir dans des sociétés capables d'augmenter chaque année le dividende
Karl Edom, Gérant du FCP Atlas chez Cholet Dupont

Boursier.com : Quelle est la philosophie de ce fonds ?

K.E. : Ce fonds vise à offrir aux épargnants un support d'investissement en actions et de long terme. L'idée est d'élargir l'horizon d'investissement au monde entier afin d'augmenter la performance potentielle du portefeuille. Ceci passe par une meilleure diversification, notamment en termes géographiques, qui permet de minimiser les risques idiosyncratiques, ainsi qu'un plus vaste choix de valeurs susceptibles de générer de la surperformance. La thématique forte de ce fonds est d'investir dans des sociétés capables d'augmenter chaque année le dividende qu'elles versent à leurs actionnaires et ce depuis au moins 15 ans. Ce critère permet de dégager un sous-univers de sociétés ayant un positionnement stratégique dominant souvent sur des marchés porteurs. Elles font preuve d'une excellente discipline financière et le fait qu'elles aient été capables d'augmenter leurs dividendes année après année en dépit des récessions et environnement macroéconomiques défavorables nous semblent un bon moyen de filtrer le bon grain de l'ivraie.

Boursier.com : Quel est le process en matière de sélection de valeurs ?

K.E. : Le processus s'articule autour de 2 approches : la première consiste à filtrer les sociétés capables d'augmenter leurs dividendes année après année pendant plus de 15 ans pour les raisons décrites ci-dessus. La seconde consiste à réconcilier ces certitudes financières avec la bourse. Nous utilisons pour cela un algorithme nous permettant de classifier les tendances boursières de notre univers et ainsi de ne retenir que les profils qui nous conviennent. Nous ne cherchons ainsi pas à prédire des retournements de tendances mais orientons notre portefeuille sur des profils boursiers dont la progression est la plus stable et régulière possible. Enfin, nous composons notre portefeuille en veillant à ce qu'il soit équilibré, en tâchant de diversifier les profils des sociétés et les marchés adressés.

Boursier.com : Quel est l'objectif de performance ?

K.E. : Le fonds a pour objectif de surperformer l'indice MSCI World Net Return, l'indice couvre l'ensemble des pays développés du monde dont les grandes expositions sont les Etats-Unis (60%), la zone euro (10%), le Japon (8%) et le Royaume-Uni (6%).

Boursier.com : Comment vous distinguez-vous de la concurrence ?

K.E. : Tout d'abord, la concurrence est assez limitée sur cette thématique de dividende en croissance. Populaire aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni, les fonds adoptant ce type de stratégie sont pour la très grande majorité concentrés sur ces régions économiques. Nous n'avons pas trouvé, du moins en France, de concurrents adoptant ce type de stratégie sur un univers aussi large.

Boursier.com : Que pensez-vous de la valorisation actuelle des marchés ?

K.E. : Le sujet de la juste valorisation des marchés est un débat séculaire. Les marchés semblent certes bien valorisés, les sociétés dans lequel nous investissons le sont également. Cependant cette analyse était déjà valable ou fallacieuse il y a un an de cela. Depuis, les sociétés les plus fortement valorisées ont continué de surperformer le marché. Si demain les banques centrales assouplissent de nouveau leurs politiques monétaires, le taux d'actualisation baissant permettra de nouveau aux valorisations de ces sociétés de progresser de façon mécanique.

©2019,

Partenaires de Boursier.com