Julien Bernier, Directeur des investissements chez Chahine Capital

Julien Bernier Directeur des investissements chez Chahine Capital

3 scénarios pour 2022...
Julien Bernier, Directeur des investissements chez Chahine Capital

Boursier.com : Comment avez-vous traversé 2021 chez Chahine Capital ?

J.B. : L'année 2021 a été une année exceptionnelle pour Chahine Capital avec des performances absolues remarquables : +30,7% pour le fonds Digital Stars Europe, +33,9% pour le fonds Digital Europe ex-UK, +37,9% pour Digital Stars US Equities. En relatif aussi, la performance est appréciable puisque nos fonds surperforment nettement leurs indices de références. C'est la troisième année consécutive de performance et surperformance fortes.

Boursier.com : Rappelez-nous les avantages de votre approche "Momentum".

J.B. : Notre approche Momentum permet de nous positionner sur les tendances de marché, de les amplifier et de générer de la surperformance. On peut être "value" ou on peut être "croissance" selon la tendance du Marché. Le momentum permet également d'identifier des valeurs " stars " qui vont surprendre positivement les investisseurs, de manière répétée. Ce processus a été favorisé par une dispersion des performances des titres notable avec des "grands gagnants", qui n'ont pas été les mêmes lors des trois dernières années. En 2021 il s'agit essentiellement des semi-conducteurs ou du transport maritime, alors qu'en 2020, les titres liés à la crise sanitaire l'avaient emporté : diagnostic, e-commerce. En 2019, des titres plus défensifs s'étaient distingués. En toile de fonds, la digitalisation de l'économie reste un élément fort et structurant des marchés.

Boursier.com : Comment votre modèle "Momentum" s'est-il adapté durant l'année écoulée?

J.B. : L'adaptation induite par notre approche Momentum nous a permis de surperformer dès le début d'année 2021, avec une part de valeurs cycliques assez importante. A partir de mai et de l'apparition du variant Delta, des titres plus défensifs ont pris le dessus et notre modèle s'est là encore adapté ce qui nous a permis de continuer à surperformer jusqu'en septembre. Enfin, mi-septembre, avec l'apparition de l'inflation, le fonds s'est de nouveau adapté avec des titres un peu plus "value" et cycliques.

Boursier.com : Qu'attendre de 2022?

J.B. : Nous envisageons 3 scénarios qui dépendront de la crise sanitaire : le plus positif tient compte d'un variant Omicron immunisant largement la population contre le Covid-19 et marquant la fin de la crise sanitaire. Cela engendrerait une expansion forte de l'économie et sans doute aussi de l'inflation. Pour nous, ce scénario de rupture serait assez négatif, dans un premier temps, car nécessitant un réajustement de notre modèle à la tendance avec un repositionnement sur des titres plus cycliques. Mais dans un deuxième temps, l'impact serait positif car énormément de titres "stars" apparaitraient. Le deuxième scénario serait celui de nouveaux variants sous contrôle, n'impliquant plus de nouveaux arrêts de l'économie. Ce scénario, central, nous serait favorable car sans rupture par rapport à la tendance actuelle des marchés.

Boursier.com : Enfin, dernier scénario?

J.B. : Le troisième scénario, avec un variant plus virulent et ralentissant l'économie créerait de l'aversion au risque et nous serait plus défavorable car ne permettant pas l'émergence de titres "stars" avec un marché se concentrant sur des grosses capitalisations défensives. C'est de notre point de vue, le scenario le moins probable.

©2022