Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Jérôme Fauvel, Responsable Small Caps de La Française AM

Jérôme Fauvel Responsable Small Caps de La Française AM

Une sélection de petites valeurs à fort potentiel!
Jérôme Fauvel, Responsable Small Caps de La Française AM

Boursier.com : Quelle est votre stratégie actuelle de gestion au regard de la conjoncture économique?

J.F. : Dans le contexte actuel qui voit le cycle macroéconomique débuter sa décélération, il va être opportun, dans les prochains mois, peut-être dès janvier prochain, de se positionner sur des valeurs cycliques, comme Haulotte, Manitou, Mersen, de façon à, déjà, anticiper la reprise de cycle! Valeurs cycliques que nous avons vendues, en quasi totalité, tôt cette année. A contrario, nous avons mis en avant les secteurs les plus porteurs à ce stade de la maturité économique, ceux reposant essentiellement sur la consommation : distribution, loisirs. Des titres comme Fleury Michon, LDC, MBWS...

Boursier.com : Quels titres ont tiré votre performance vers le haut depuis le début d'année ? (NDLR, le fonds La Française Actions France PME surperforme d'environ 7% son indice de référence, le PEA PME 150)

J.F. : Les titres SES Imagotag, la première ligne de notre portefeuille, Bigben Interactive, la deuxième, ont été fortement contributifs. De même que Xilam, longtemps une des plus fortes pondérations du portefeuille que nous avons, depuis, allégée. Aujourd'hui, nous avons renforcé nos lignes Catana, CS Group, Envea (ex Environnement SA)... De façon générale, nous sommes actuellement présents sur les thèmes de l'environnement (traitement du plastique, énergie verte, capteurs de pollution), des contenus médias et de la télécommunication.

Boursier.com : Avez-vous des paris plus spéculatifs...?

J.F. : Nous sommes entrés sur Showroomprivé, alors que la chute du titre n'était pas totalement terminée, mais notre moins-value n'est pas significative. Nous sommes persuadés que l'accord avec Carrefour sera bénéfique au final. Nous avons d'autres paris risqués comme Gaussin, Global bioénergies, Carbios, Kerlink, dont les valorisations ont fondu et qui exploseront à la hausse en cas de redressement...

Boursier.com : D'autres paris? Des valeurs opéables?

J.F. : Nous étions au capital de Latecoere... Nous pensons que Kerlink, MGI Digital ou même Laurent Perrier, à terme, pourraient faire l'objet d'offres de rachat...

Boursier.com : Vous intéressez-vous aux valeurs de rendement?

J.F. : Nous avons joué les valeurs affichant de forts rendements au deuxième trimestre lors de la période de versement des dividendes. Les titres de sociétés de qualité, qui ont souffert d'un détachement de leur coupon, rattrapent assez rapidement le terrain boursier perdu lors de ce détachement, le fort rendement étant la conséquence d'une sous-valorisation. Mais attention! Avec une telle stratégie, il s'agit d'éliminer les valeurs qui versent un gros dividende parce qu'elle n'ont pas de projets d'investissement, et celles qui sont en mauvaise santé et font ainsi remonter du cash au dirigeant actionnaire...

Boursier.com : Votre fonds peut-il facilement faire face à des retraits, beaucoup de fonds de petites et moyennes capitalisations en souffrant...?

J.F. : Entre 15 et 20% des actifs du fonds sont investis sur des plus grandes capitalisations plus liquides dans l'univers du SBF 120, de façon à pouvoir faire face à d'éventuels retraits...

©2019-2020,