Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Jeanne Asseraf-Bitton, Responsable de la Recherche Marchés chez Lyxor Asset Management

Jeanne Asseraf-Bitton Responsable de la Recherche Marchés chez Lyxor Asset Management

Nous révisons à la baisse notre recommandation sur les actions européennes
Jeanne Asseraf-Bitton, Responsable de la Recherche Marchés chez Lyxor Asset Management

Boursier.com : Les marchés craignent les menaces protectionnistes annoncées par les Etats-Unis et la Chine. Peuvent-elles se concrétiser ?

J. A-B : Selon nous, les questions liées au protectionnisme sont loin de toucher à leur fin. S'agit-il d'une véritable lame de fond qui débouchera sur une guerre véritable commerciale ? Nous n'en sommes pas persuadés, mais nous pensons qu'une dégradation continue des relations commerciales est hautement probable. Un point de non-retour serait le départ des Etats-Unis de l'ALENA. Si cela devait arriver, il s'agirait d'une marche arrière considérable dans le libre échange international.

Boursier.com : La croissance économique en zone Euro est poussive depuis le début d'année. Pourquoi?

J. A-B : Beaucoup de mauvaises surprises ont été enregistrées depuis le début d'année sur un certain nombre d'indicateurs économiques de la zone Euro. Mais nous pensons que nous arrivons au bout de ces déceptions. L'économie de la zone Euro tournait jusqu'alors au-dessus de son potentiel de production qui est limité. Les préoccupations des sociétés pour trouver de la main d'oeuvre sont croissantes... Le retour à une hypothèse de croissance modérée en zone Euro, serait synonyme d'un retour au potentiel de croissance européen entre 1,5 et 2%.

Boursier.com : Wall Street peut-il enclencher un cycle baissier?

J. A-B : Nous avions quelques doutes en début d'année sur le consensus de progression des bénéfices des sociétés du S&P 500 par action, à +23% en 2018 et +10% en 2019. Nous sommes plus réservés que le consensus. Nous demeurons " neutres " sur les actions américaines, en maintenant un biais positif.

Boursier.com : Quelle est aujourd'hui votre opinion sur le marché européen?

J. A-B : Nous avons révisé à la baisse notre recommandation sur les actions européennes, en passant à " Neutre ". L'equity story européenne de début 2018 passait par un redressement des niveaux de rentabilité. C'est chose faite et les marges de progression sont désormais faibles. La valorisation, inférieure à celle des actions américaines, était un autre argument, mais la décote n'est désormais pas très supérieure à celle constatée historiquement. Enfin, il y a peu de catalyseurs à la hausse pour le marché européen et cela se traduit dans les retraits, constatés dans les flux sur les actions européennes de la part des investisseurs européens ou américains. Le seul argument, facteur déclencheur, favorable aux actions de la zone Euro serait à nos yeux l'évolution de l'Euro/Dollar...

Boursier.com : Peut-on tabler sur un retour en forme des petites et moyennes capitalisations, qui sous-performent depuis le début de l'année?

J. A-B : Nous avons révisé à la baisse notre opinion sur les secteurs suivants : Banques, Energie, Défense, ainsi que sur les petites et moyennes capitalisations. Ces dernières surperforment les grandes capitalisations en phase d'appréciation de l'Euro, car peu d'entre elles sont exportatrices. Hors, ce n'est plus le cas et l'Euro cède du terrain...

©2018-2021,