Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Jan Willem Berghuis, Head of Global Small cap team chez Kempen Capital Management

Jan Willem Berghuis Head of Global Small cap team chez Kempen Capital Management

Les petites capitalisations génèrent un rendement plus généreux que les grandes capitalisations
Jan Willem Berghuis, Head of Global Small cap team chez Kempen Capital Management

Les small caps sont-elles plus attractives que les grandes valeurs ?

JW.B. : Sur le long terme les actions des petites capitalisations génèrent un rendement plus généreux que celles des grandes capitalisations. Les petites capitalisations sont souvent en pôle position sur les marchés de niche, et elles offrent un plus grand degré de souplesse et d'engagement du management. De plus, elles sont plus souvent ciblées par des sociétés souhaitant les racheter. Enfin, les petites capitalisations tendent à être moins suivies par les analystes. Il y a davantage de fonds mutuels de grandes capitalisations qu'il n'y a d'actions de grandes capitalisations alors que c'est exactement le contraire pour les petites capitalisations. Il y a en effet, à titre de comparaison, peu de fonds de petites capitalisations pour un très large univers pouvant être investi.

Qu'en est-il de la valorisation de ces petites valeurs ?

JW.B. : L'indice MSCI World Small Cap se négocie en moyenne à 15,6x les bénéfices de l'année prochaine contre 15.0x pour les actions incluses dans l'indice MSCI World Standard (source : Factset au 08/31/2018). Plus important encore, nous pensons que les valorisations individuelles des sociétés sont plus pertinentes que celles de la moyenne du marché. Les sociétés incluses dans notre portefeuille se négocient à 12,8x les bénéfices de l'année prochaine grâce à notre structure de valorisation disciplinée dans laquelle chaque prix cible est justifié par un modèle financier basé sur les cash flows.

L'environnement de marché est-il toujours favorable ?

JW.B. : Les petites capitalisations, comme le marché actions en général, ont enregistré une forte performance ces dernières années. Toutefois, nous continuons de voir d'intéressantes opportunités d'investissement sur le long terme car l'univers des petites capitalisations présente de nombreuses pépites.

Les pays émergents représentent-ils un risque ?

JW.B. : Le fonds Kempen (Lux) Global Small-cap n'investit pas directement dans les pays émergents. Nous disposons d'un large choix de petites capitalisations de sociétés issues de pays développés et dotées d'une forte position de marché, d'un management solide et de bonnes pratiques de gouvernance.

Quels sont vos dossiers préférés ?

JW.B. : Le marché nord-américain a été le marché le plus attrayant pour nous depuis le lancement du fonds. Le marché nord-américain des petites capitalisations offre un vaste univers de sociétés bien gérées. Par ailleurs, les marchés ont une vision très à court-terme. Notre horizon d'investissement est par contre axé sur le long terme et nous bénéficions, en tant qu'investisseur 'value', des liquidités créées par ce court-termisme pour investir sur le long-terme.

©2018-2021,