Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Isabelle Enos, Gérante de portefeuille chez B*Capital

Isabelle Enos Gérante de portefeuille chez B*Capital

On souffle, on consolide et ceci est bien légitime !
Isabelle Enos, Gérante de portefeuille chez B*Capital

Boursier.com : Est-on en train de basculer dans un marché baissier selon vous ?

I.E. : On souffle, on consolide et ceci est bien légitime après la superbe performance enregistrée sur les marchés actions depuis le 1er janvier ! On connait les facteurs qui ont contribué à la performance : Euro faible, taux d'intérêt en baisse, pétrole en repli et nouvelle politique accommodante de la BCE... Ce cocktail favorable a permis aux analystes d'actualiser leurs calculs d'anticipations de bénéfices... De nombreux objectifs de cours ont été révisés à la hausse et ont logiquement dégagé des marges de progression pour les marchés.

Boursier.com : A vos yeux, les marchés actions ont-ils épuisé leur potentiel de progression en 2015 ?

I.E. : Je ne crois pas... Nous n'avons pas cédé à la tentation et ne sommes pas passés à la vente durant cette période de consolidation. On a constaté, en 2014, que les consolidations peuvent être rapides et assez brutales, mais temporaires. Le risque est de sortir de façon massive lors de ces périodes... Nous restons très optimistes pour le reste de l'année 2015 : nos objectifs sur le CAC40 se situent à 5.600- 5.700 points pour la fin d'année.

Boursier.com : Les investisseurs restent focalisés sur la hausse attendue des taux américains...

I.E.. : Nous ne considérons pas que les derniers chiffres de l'économie américaine remettent en cause la politique de taux des Etats-Unis. La remontée attendue des taux d'intérêt devrait plutôt se produire en septembre plus qu'en juin, mais elle aura lieu... Fin mars, le marché avait quelques doutes sur le scénario, et après la hausse du premier trimestre, il ne fallait pas grand-chose pour légitimer des prises de bénéfices...

Boursier.com : La remontée des taux a été assez brutale...

I.E. : La baisse des derniers jours provient aussi de la remontée des taux d'intérêt, brutale effectivement... Nous traversons une période d'émissions souveraines assez importantes et les investisseurs qui avaient anticipé la politique de rachat de la BCE, en amont du QE, ont soldé ces positions. Mais il n'y a pas de raison que les taux continuent leur progression. Dans les prochaines semaines la demande de la BCE sera de nouveau bien plus importante que les émissions.

Boursier.com : Dans ce contexte et compte tenu des titres qui ont bien performé depuis le 1er janvier, sur quels secteurs misez-vous pour la suite de 2015 ?

I.E. : Les baisses de cours actuelles constituent des portes d'entrée intéressantes pour les gens peu investis... Nous sommes toujours bien positionnés sur les valeurs financières qui resteront portées par la politique de la BCE et sur les cycliques car nous n'en sommes qu'au tout début du redémarrage économique de la zone Euro... Nous aimons toujours des titres comme Capgemini, Inditex, Société Générale, Axa ou Peugeot, malgré souvent de très beau parcours boursiers... La poursuite de l'évolution de l'Euro/Dollar avec la perspective des hausses de taux avant la fin d'année aux Etats-Unis, nous laisse aussi très positifs sur les sociétés exposées au Dollar. On a vu par exemple LVMH en bénéficier au premier trimestre, avec un effet de change de +13% !

©2015-2020,