Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Hervé Goulletquer, Responsable Stratégie à La Banque Postale Asset Management

Hervé Goulletquer Responsable Stratégie à La Banque Postale Asset Management

Il convient d'être plus prudent sur la croissance de l'économie chinoise
Hervé Goulletquer, Responsable Stratégie à La Banque Postale Asset Management

Boursier.com : La croissance économique est-elle appelée à durer ?

H.G. : Avec des enquêtes qui se stabilisent sur des niveaux élevés, on bénéficie d'une bonne visibilité économique d'ici la fin d'année. Pour 2018, la croissance européenne devrait se situer légèrement au-dessus de 2% et proche de 3% aux Etats-Unis. A ce stade, 2019 devrait ressembler à 2018 même si le rythme de croissance mondiale devrait être un peu moins élevé. Le modèle mis au point par la Fed donne une probabilité de récession aux Etats-Unis de seulement 15% pour 2019...

Boursier.com : La guerre commerciale risque-t-elle de faire dérailler ce scénario ?

H.G. : Les Etats-Unis semblent avoir choisi d'adopter une ligne dure avec la Chine avec une ambition qui n'est pas seulement de forcer Pékin à réduire le déficit bilatéral. M. Trump a sans doute aussi la politique industrielle chinoise en ligne de mire... Aujourd'hui, les deux tiers des investisseurs parient sur une fin heureuse de ce différend sino-américain ce qui peut sembler élevé. Nous estimons qu'il convient d'être plus prudent sur la croissance de l'économie chinoise à l'avenir...

Boursier.com : La crise des pays émergents est-elle inquiétante ?

H.G. : Pour les économies émergentes les plus fragiles, le cocktail est difficile à avaler avec la hausse du Dollar, le resserrement monétaire au niveau mondial, la baisse des liquidités... Pour l'heure, cette crise reste spécifique dans la mesure où seuls les maillons faibles sont touchés avec le Venezuela, la Turquie, et l'Argentine. Mais si demain le Brésil ou l'Afrique du Sud venaient à connaître à leur tour des difficultés, le risque d'une crise systémique augmenterait.

Boursier.com : Quel est votre positionnement ?

H.G. : La performance actuelle de Wall-Street est soutenue par deux éléments qui viennent renforcer le cycle avec la politique fiscale et la reprise des investissements. Mais l'effet de levier des entreprises américaines se tend compte tenu des rachats d'actions. Le marché action aux Etats-Unis semble ainsi un peu en surchauffe... Notre allocation à 3 mois est relativement neutre même si le diagnostic économique reste favorable. Nous sommes ainsi neutres sur les obligations souveraines et sur le crédit corporate...

Boursier.com : Quel est votre avis sur les marchés boursiers européens ?

H.G. : Depuis le printemps dernier, les valeurs les plus exposées à la demande domestique européenne ont été pénalisées par les investisseurs. Il existe à nouveau une défiance relativement forte vis-à-vis des places européennes en raison du dossier italien ou du Brexit. Nous privilégions aujourd'hui les cycliques avec une prédilection pour les entreprises ayant un business model solide et une bonne visibilité...

©2018-2021,