Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Frédéric Rollin, Conseiller en stratégie d'investissement chez Pictet AM

Frédéric Rollin Conseiller en stratégie d'investissement chez Pictet AM

Deux convictions concernant l'année boursière 2016...
Frédéric Rollin, Conseiller en stratégie d'investissement chez Pictet AM

Boursier.com : Quel est votre sentiment après ce début d'année boursière chahuté ?

F.R. : Nous avons deux convictions concernant 2016 : la volatilité connue en 2015 devrait perdurer et peut-être même dans des proportions plus importantes encore... Et nous pensons que la performance des actions devrait être bonne, contre vents et marées et malgré la baisse de début d'année !

Boursier.com : Craignez-vous une récession aux Etats-Unis ?

F.R. : Les 'spreads' du High Yield américain sont sur des niveaux qui, historiquement, annoncent une récession. De même que l'indice ISM sous les 50, qui alertent d'une récession... S'il devait se reprendre, nous assisterions à une forte remontée des actions. Toute la question est là : est-ce ou non un faux signal ? La crise du pétrole de schiste va-t-elle se diffuser au reste de l'économie ? Aujourd'hui ce n'est pas le cas, la récession reste à prouver... Nous pensons que le consommateur américain, désendetté, qui a un emploi, qui va bénéficier d'une hausse de salaire et de la baisse du prix à la pompe devrait continuer à consommer et tirer l'économie américaine en 2016...

Boursier.com : Vous achetez donc le Marché américain ?

F.R. : Nous préférons les actions européennes et japonaises aux actions américaines, eu égard aux différences de politiques monétaires et aux valorisations relatives de ces marchés... La récente baisse sur les marchés américains n'a pas gommé la cherté des actions outre-Atlantique et les perspectives bénéficiaires sont meilleures en Europe et au Japon.

Boursier.com : Faut-il s'intéresser à nouveau aux marchés émergents ?

F.R. : Les marchés émergents présentent des niveaux de valorisation très attractifs et il suffirait de quelques signes de stabilisation de leurs économies pour assister à un rallye... Nous anticipons une stabilisation de l'économie chinoise et nous sommes acheteurs. Ont-ils capitulé ? L'accélération à la baisse montre que c'est en partie le cas, mais l'événement déclencheur de capitulation massive (défaut Russe en 1998, faillite de Lehman en 2008) n'a pas eu lieu... Nous considérons qu'il faut revenir progressivement sur les émergents.

Boursier.com : La Chine reste malgré tout le point noir...

F.R. : Les politiques monétaires et budgétaires des autorités chinoises vont commencer à se faire sentir... Les dirigeants du pays disposent notamment d'une marge d'action importante concernant la politique fiscale. Cela devrait nous diriger vers une stabilisation des statistiques de l'économie chinoise dans les prochains mois avec un atterrissage que nous attendons à +6,7%. Certains indicateurs commencent à le prouver, comme dans la construction, la reprise des prix de l'immobilier dans certaines villes et l'augmentation des prêts. Le marché boursier ne s'attend pas à cette hypothèse de stabilisation de l'économie chinoise...

©2016-2020,