François-Xavier Chauchat, Membre du comité d'investissement de Dorval AM

François-Xavier Chauchat Membre du comité d'investissement de Dorval AM

Solutions 30, 2CRSI, Mersen, Valeo...
François-Xavier Chauchat, Membre du comité d'investissement de Dorval AM

Boursier.com : Que vous inspire la fin d'année 2018, éprouvante sur les marchés ?

F-X.C. : En 2018, nous avons assisté à un écroulement des PER, sans récession, ni crise financière, uniquement sur les bases d'un krach politique rampant. L'effet domino a débuté avec l'émergence de la guerre commerciale Etats-Unis/Chine en mars, la crise italienne et le début de la baisse des marchés en Europe en mai, la chute des petites et moyennes capitalisations en Europe dès la fin de l'été et le plongeon de Wall Street en fin d'année. La baisse des PER est équivalente à celle de 2002/2003, 2007et 2010/2011. Les PER ont baissé partout mais Wall Street reste comparativement chère.

Boursier.com : Craignez-vous un fort ralentissement de la croissance américaine ?

F-X.C. : Notre scénario central est celui d'un atterrissage en douceur, mais il suffirait de relativement peu de chose pour que le scénario vire au rouge, en particulier en cas d'aggravation des tensions politiques. Des arguments économiques plaident pour un atterrissage en douceur : la faiblesse des charges d'intérêt, la maîtrise de la croissance chinoise par les autorités, la baisse des prix du pétrole. En outre, l'inflation américaine est toujours contenue avec une Fed vigilante. On peut aussi imaginer que Trump et la Chine s'entendent pour limiter les dégâts, car ils y ont mutuellement intérêt.

Boursier.com : N'y a-t-il toutefois pas un risque étant donné un consensus moins optimiste quant aux progressions de bénéfices en 2019 ?

F-X.C. : La croissance des profits est attendue sur un rythme effectivement plus faible au niveau mondial : +9% pour le S&P 500 après +20% en 2018, +11% pour le Bloomberg world 5000, contre +15% en 2018. Mais le scénario de l'atterrissage en douceur est plus pertinent que celui de l'atterrissage en catastrophe si l'accalmie se confirme sur le front politique. Alors le scénario de récession s'estompera et un certain nombre de marchés, comme celui des petites et moyennes capitalisations en Europe seront à considérer, car disposant d'un fort potentiel reconstitué.

Boursier.com : Dans ce contexte, des pistes de valeurs... ?

F-X.C. : Comme les années précédentes, nous misons sur la digitalisation de l'économie, avec des titres comme Solutions 30, Altran, Ateme. L'industrie 4.0 et la transition énergétique, avec 2CRSI, Mersen. Les bénéficiaires de la baisse des matières premières : Fnac, Valeo, Voyageurs du Monde, Groupe Guillin. Enfin certaines valeurs, hors thématique, nous semblent pertinentes à jouer : Bouygues, Aperam, MGI Digital, Delta Plus, Chargeurs.

Boursier.com : Parmi votre gamme de fonds, lesquels sont les plus adaptés à la conjoncture actuelle ?

F-X.C. : Pour les investisseurs les plus averses aux risques, le fonds Dorval Global Convictions Patrimoine, avec 30% d'actions au maximum propose une bonne solution. Ce fonds répond à la maturité du cycle économique actuel mais aussi au défi que représente l'érosion du rendement moyen des fonds en euros lié à la faiblesse des taux.

©2019,

Partenaires de Boursier.com