Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
François Jubin, Président de WiseAM

François Jubin Président de WiseAM

Les petites valeurs ne sont pas dans une configuration plus tendue que les autres segments de marché!
François Jubin, Président de WiseAM

Boursier.com : La sous-performance des petites et moyennes capitalisations depuis le 1er janvier, après des années de surperformance, ne préfigure-t-elle pas un retournement de tendance en défaveur de ces valeurs-là face aux grosses capitalisations ?

F.J. : Sur 2018, le Cac 40 est en progression de 1% contre une baisse de -2% sur l'indice CAC Small. Mais cette situation est particulière à la bourse française dont les performances sont tirées vers le haut par les valeurs de Luxe. Si l'on regarde les marchés européens, le constat est dans l'autre sens : l'écart de performance entre le MSCI Europe Micro Cap et l'indice MSCI Europe Large Cap atteint 5% en 2018 en faveur des petites valeurs.

Boursier.com : Les petites et moyennes capitalisations peuvent-elles être affectées par les durcissements des politiques monétaires aux Etats-Unis et en Europe ?

F.J. : Le resserrement de la liquidité n'est jamais une bonne nouvelle pour les marchés financiers en général. Traditionnellement, ces phases de marchés s'accompagnent d'une monté de l'aversion au risque qui pèse davantage sur les actifs satellites (obligations haut rendement, émergents, petites valeurs) que sur les actifs coeur de portefeuille. Pour autant, le segment des petites valeurs n'est pas aujourd'hui dans une configuration plus tendue que les autres marchés. Les valeurs de qualité restent chères, celles qui déçoivent sont sanctionnées et ce quelque soit le niveau de capitalisation.

Boursier.com : Quelle est votre stratégie d'investissement dans cet univers ? Bottom-up vs top-down ?

F.J. : Le segment des petites valeurs est par essence le segment où l'approche bottom-up est la plus créatrice de valeur. Ces sociétés sont plus nombreuses que les grandes valeurs et offrent mécaniquement plus de diversité. Elles sont moins suivies par les analystes et les grands investisseurs. Nous privilégions l'investissement à travers des fonds spécialisés de petite taille qui pourront être mobiles dans leurs choix d'investissement et qui ont su réaliser une rotation de portefeuille au cours de 2017 après les fortes hausses qu'ont connu les valeurs star.

Boursier.com : Quels secteurs parmi les petites et moyennes capitalisations sont les plus susceptibles de bien se comporter dans les prochaines semaines en Bourse ?

F.J. : La sélection de valeur est plus importante que l'approche sectorielle. Les sociétés à forte composante technologiques, services ou industries, sont souvent celles qui offrent les meilleures perspectives de croissance. Par nature les services financiers sont très largement sous représentés.

©2018-2021,