Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
François Chaulet, Directeur général de Montségur Finance

François Chaulet Directeur général de Montségur Finance

La valeur d'actif attribuée à l'ensemble du périmètre de Bouygues a été sous-estimée
François Chaulet, Directeur général de Montségur Finance

Boursier.com : Que vous inspire l'offre de Numericable-SFR sur Bouygues Telecom ?

F.C. : Avec cette offre à 10 Milliards d'Euros sur Bouygues Telecom, on peut tout d'abord remarquer que la gestion value continue d'avoir toute sa place dans la gestion d'un portefeuille... La valeur d'actif attribuée à l'ensemble du périmètre de Bouygues a été sous-estimée par les analystes. Le prix proposé par Patrick Drahi pour Bouygues Telecom dépasse nettement les anticipations faites par la communauté financière. L'opération apparaît très audacieuse, mais il faut tenir compte d'un contexte de taux très bas. L'occasion est sans doute unique pour former le nouveau leader français des télécoms en France. La dette de l'ensemble Altice-Numericable est lourde, mais Monsieur Drahi maîtrise les recettes pour dégager rapidement d'importantes économies d'échelle...

Boursier.com : Quelles seraient les conséquences de ce "deal" pour Orange et Iliad ?

F.C. : On peut estimer qu'un rapprochement entre Numericable-SFR et Bouygues Telecom signe la fin de la guerre des prix dans le secteur... Les tarifs devraient progressivement s'inscrire sur une pente haussière avec les effets positifs induits pour le compte d'exploitation des opérateurs. Concernant Orange, l'acteur incontournable du secteur a prouvé récemment sa capacité à défendre ses parts de marché et son revenu par abonné. Le groupe investit massivement dans la fibre optique, ce qui lui permet de conquérir de nouveaux clients.

Boursier.com : Qu'en est-il d'Iliad ?

F.C. : Le groupe de Xavier Niel apparaît en retard sur les autres opérateurs en termes de réseau... Il lui manque des fréquences, ce qui pourrait freiner sa capacité à l'avenir à poursuivre son offensive commerciale. Le passage de 4 à 3 opérateurs avec l'offre de Numericable-SFR sur Bouygues Telecom devrait permettre à Iliad de combler son retard. La société va en effet être en mesure d'acquérir une partie du réseau de Bouygues Telecom... Dans ces conditions, un nouveau potentiel boursier s'ouvre sur l'action Iliad.

Boursier.com : Le dossier Numericable-SFR devient-il dangereux ?

F.C. : Patrick Drahi a prouvé sa capacité à lever de la dette à des coûts attractifs... Les récentes émissions d'Altice ou de Numericable ont remporté un grand succès auprès des investisseurs avec une demande largement supérieure à l'offre. Le marché fait confiance à Monsieur Drahi... Les frais financiers du groupe sont couverts par les synergies et les gains de productivité. La rationalisation et les économies de coûts sont d'ores et déjà au rendez-vous chez SFR. Mais les équipes de Patrick Drahi doivent veiller à ne pas sacrifier la qualité de service proposée au client... Le jeu mené par Patrick Drahi peut apparaître dangereux et il rappelle par certains côtés les mésaventures connues dans le passé par France Telecom ou les déboires de Vivendi à l'époque de Jean-Marie Messier.

Boursier.com : Sur un autre plan, Vincent Bolloré semble s'intéresser à Telecom Italia...

F.C. : On pensait que Vivendi souhaitait se désengager des télécoms et voilà que le groupe pourrait renforcer sa participation au capital de Telecom Italia... Cette opération peut paraître étonnante, d'autant plus que le titre de l'opérateur italien a gagné déjà 30% depuis le début de l'année. La stratégie suivie par Vincent Bolloré est peu lisible à court terme, mais il a prouvé à maintes reprises sa capacité à identifier de la valeur à long terme...

©2015-2020,