Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Blandine Fischer, Commissaire générale de la Convention Patrimonia

Blandine Fischer Commissaire générale de la Convention Patrimonia

Les conseillers en gestion de patrimoine font preuve d'un large optimisme pour 2018
Blandine Fischer, Commissaire générale de la Convention Patrimonia

Boursier.com : A l'occasion de Patrimonia qui a ouvert ses portes à Lyon, vous avez commandé une étude auprès des conseillers en gestion de patrimoine. Quelles préoccupations ressortent auprès d'eux ?

B.F. : Les préoccupations d'ordre réglementaires demeurent importantes chez les conseillers en gestion de patrimoine (CGP), puisque 34% des sondés se disent particulièrement préoccupés par cette question et considèrent qu'il s'agit de leur défi principal. La refonte de la fiscalité n'arrive qu'en 4ème position, alors qu'il s'agit d'un sujet d'actualité. On pourrait imaginer que cela tracasse pour les CGP à l'heure du remplacement de l'ISF par l'IFI...

Boursier.com : Quelles sont leurs autres préoccupations ?

B.F. : Le développement de leur activité et la digitalisation du métier suivent les questions réglementaires. Mais tout ceci dans un contexte général de confiance, car la profession a prouvé sa capacité d'adaptation par rapport aux changements. Les "gros mots" sont "PRIIPS" (Packaged Retail and Insurance-based Invesment Products) puisque 67% des CGP interrogés estiment ne pas être prêts à la mise en application du règlement européen, "DDA" (Directive de Distribution des Assurances) : 58% disent ne pas être sereins quant à l'application de la directive et "MIFID 2" : moins de la moitié, 49%, considèrent être prêts face à sa mise en oeuvre.

Boursier.com : L'optimisme semble de mise malgré tout parmi les conseillers en gestion de patrimoine...

B.F. : Tout à fait : la profession fait preuve d'un large optimisme quant à l'année 2018 : elle semble notamment avoir bien pris à bras le corps les sujets de la digitalisation, du développement commercial et ne semble pas affolée par la concurrence...

Boursier.com : Quelles seront les grandes thématiques abordées lors de cette édition ?

B.F. : Cette année, nous leur proposons de traiter de la fiscalité et de ses possibles changements, de l'investissement en entreprise que semble vouloir remettre en avant le gouvernement, et du contrôle de risque, tout tenant sa trajectoire quand on est CGP... Patrimonia est la convention qui accompagne les CGP dans leur métier et qui essaie d'être le plus près de leurs préoccupations et de les anticiper.

Boursier.com : Des nouveautés ?

B.F. : La Patrimonia Academy aura pour vocation de répondre à toutes les problématiques métiers. Elle sera orientée autour des contraintes réglementaires, des outils juridiques et fiscaux, des logiciels métiers, et de l'optimisation de l'activité dans un monde de plus en plus interprofessionnel. Quelles sont les sources de croissance des cabinets de gestion de patrimoine? Quelles méthodes vont aider les CGP au quotidien et leur permettre de faire grandir leurs cabinets? Autant de questions qui y seront abordées.

Boursier.com : Faites-vous une place aux Fintechs ?

B.F. : Absolument, l'apparition des acteurs de la Fintech sur le marché est importante et Patrimonia se devait de leur faire une place, notre volonté étant de représenter au mieux le Marché.

©2017-2020,