Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
Interviews
»
Consultation
Arnaud Riverain, associé chez GreenSome Finance

Arnaud Riverain associé chez GreenSome Finance

La période actuelle est très favorable pour les promoteurs
Arnaud Riverain, associé chez GreenSome Finance

Boursier.com : Quelles réflexions vous inspirent les niveaux actuels du marché parisien ?

A.R. : Nous avons un vrai questionnement au sujet des multiples atteints par les small et midcaps. Les niveaux de valorisation sont élevés au regard de leur moyenne historique. D'un point de vue fondamental, la situation est bien orientée avec des résultats en croissance, un regain de confiance qui s'accompagne d'une reprise des investissements, un discours optimiste de la part des dirigeants d'entreprises... Mais tout cela est connu depuis le second semestre 2016 et les cours ont pourtant continué de progresser sensiblement.

Boursier.com : Comment expliquez-vous cette situation ?

A.R. : Les indices sont dopés par l'abondance de cash liée à la politique menée par les grandes banques centrales. Alors que le rendement des obligations est très faible, voire négatif, les investisseurs vont chercher de la performance sur les actions. Mais le marché tourne un peu en rond et la plupart des gérants achètent les mêmes valeurs moyennes ce qui peut conduire à des excès... En revanche, on remarque qu'au sein du Cac40, il existe des titres qui affichent aujourd'hui des multiples très raisonnables.

Boursier.com : Quelle attitude doit-on alors adopter ?

A.R. : Il s'agit de faire attention aux effets de mode avec des sociétés évoluant sur des thématiques recherchées qui affichent des niveaux de valorisation excessifs. On s'attachera à investir sur des entreprises qui développent un nouveau produit ou qui cherchent à créer de la valeur via la croissance externe.

Boursier.com : Quels titres sont intéressants ?

A.R. : Certaines medtechs qui lèvent des fonds méritent d'être surveillées de près. L'argent frais est souvent consacré à l'accélération du déploiement commercial. Les medtechs qui se rapprochent de l'équilibre financier sont susceptibles d'attirer à nouveau les gérants.

Boursier.com : Vous citez souvent Capelli parmi les petits dossiers intéressants...

A.R. : La période actuelle est très favorable pour les promoteurs avec des taux bas et un redressement de la confiance des acquéreurs. Capelli propose de bons produits ce qui permet de se différencier de la concurrence. La diversification internationale offre un bon amortisseur des risques. L'élargissement de la clientèle vers les institutionnels constitue également un développement intéressant.

Boursier.com : Quelles sont vos autres idées ?

A.R. : L'action Egide demeure peu valorisée. L'acquisition de Santier a un vrai sens d'un point de vue industriel. L'intégration de cette société semble bien se passer... Egide est néanmoins pénalisé par un retard dans son déploiement commercial. A ce titre, les chiffres du troisième trimestre vont être surveillés de près par les analystes. Même si AdUX a déçu à l'occasion de ses chiffres semestriels, la sortie des actifs en décroissance permet de recentrer la société sur des activités technologiques en croissance. La reprise d'Artefact par NetBooster constitue un deal intelligent. L'élargissement de l'offre devrait séduire les clients... De plus, les dirigeants d'Artefact se voient attribuer des postes importants chez NetBooster ce qui constitue une bonne nouvelle.

©2017-2020,