Accueil
»
Sicav FCP
»
Actualités
»
News
»
Consultation

Immobilier coté : un gérant affiche sa confiance pour certains segments

Immobilier coté : un gérant affiche sa confiance pour certains segments
Immobilier coté : un gérant affiche sa confiance pour certains segments
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Selon Laurent Saint Aubin, gérant chez Sofidy, la remontée de l'immobilier en bourse depuis la mi-mars a été ralentie par les difficultés des foncières de commerces, la société INTU qui détient quatre des dix principaux centres commerciaux au Royaume-Uni a été placée sous administration judiciaire.

Une mécanique implacable.

La mécanique serait implacable. Alors que la part de marché du commerce électronique était Outre-Manche en mai de 32,8%, + 14 points en trois mois, les enseignes physiques sont de plus en plus nombreuses à déposer leur bilan ou à décider volontairement de fermer tout ou partie de leurs points de vente physiques tout en tentant de renégocier leurs loyers. Cela conduit à un niveau de collecte des loyers très bas et nourrit une hausse des spreads de crédit et acte une prochaine baisse significative des valeurs des centres commerciaux...

Les bureaux affectés.

M. Saint Aubin indique aussi que les bureaux sont affectés par des interrogations sur l'importance à venir du travail à distance et sur l'évolution de la demande d'espaces, en particulier en périphérie. Ce seraient toutefois les arbres qui cachent la forêt.

Faiblesse des taux.

Le gérant indique ainsi que les taux d'intérêt sans risque vont demeurer durablement négatifs et la prime de risque sur la valorisation de marché des actifs immobiliers des foncières cotées atteint des niveaux historiquement élevés.

Des promesses tenues.

La promesse de l'immobilier avec des loyers réguliers, stables sur longue période et indexés sur l'inflation continue d'être tenue par de larges pans avec les bureaux prime, les logements, les entrepôts logistiques...

Reprise attendue.

Laurent Saint Aubin confirme que ces éléments devraient conduire à une réappréciation des segments de croissance de l'immobilier en bourse...

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !