»
»
»
»
Consultation

Gestion : Paul Markham, Gérant Actions Monde chez Newton, fait le point sur les sujets chauds du moment

Gestion : Paul Markham, Gérant Actions Monde chez Newton, fait le point sur les sujets chauds du moment
Gestion : Paul Markham, Gérant Actions Monde chez Newton, fait le point sur les sujets chauds du moment
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Selon Paul Markham, Gérant Actions Monde chez Newton, une filiale de BNY Mellon IM, comme l'a démontré le tremblement d'octobre, les investisseurs sont de plus en plus préoccupés par le fait que les bénéfices des sociétés soient sur le point d'atteindre leur sommet, ou l'ont peut-être déjà atteint.

Poursuite de la hausse des taux.

Autre préoccupation selon le gérant avec la Réserve fédérale qui a confirmé son intention de poursuivre sa série de hausses régulières du taux d'intérêt. L'ère de l'argent très bon marché, du moins en dollars américains, semble ainsi s'estomper. La réaction des marchés asiatiques semble corroborer cette tendance et une hausse réactive du dollar a été maintenue jusqu'à présent.

Maintien des tensions commerciales.

De plus, M. Markham considère que les tensions commerciales, principalement avec la Chine, n'ont pas été résolues. La victoire des démocrates à la Chambre des représentants n'apaisera probablement pas complètement la crainte que l'administration Trump ne poursuive une politique tarifaire qui, bien qu'elle soit susceptible de nuire économiquement aux deux parties sur le long terme, sera probablement 'gagnée' par les États-Unis à court terme en raison de la nature même de la balance commerciale déséquilibrée entre les deux nations. Les marchés obligataires pourraient donc redouter de plus en plus l'influence désinflationniste venant de la réduction des importations à bas coût sur l'économie et le marché du travail.

Les préoccupations autour de l'Italie.

Enfin, le gérant de Newton estime que les préoccupations persistantes concernant l'Italie pèsent également sur le sentiment des marchés. Bien que l'alliance improbable entre La Lega et Le Mouvement Cinq Étoiles ait montré quelques signes de stress ces derniers jours, l'écart entre l'UE et la coalition sur les projets budgétaires reste important. De plus, le gouvernement italien continuera à se sentir encouragé par le manque de volonté de Bruxelles d'adopter une attitude trop agressive par crainte des conséquences que pourrait avoir une nouvelle menace d'une sortie italienne sur les négociations relatives au Brexit.

D'après Paul Markham, l'UE devrait être obligée de faire des concessions à l'égard de l'Italie mais elle voudra garder celles-ci aussi discrètes que possible....

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com