»
»
»
»
Consultation

Gestion : Carmignac plus enclin à la prudence

Gestion : Carmignac plus enclin à la prudence
Gestion : Carmignac plus enclin à la prudence
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Didier Saint-Georges, Membre du Comité d'Investissement de Carmignac Risk Managers, considère que l'assaut mené par les États-Unis contre la forteresse commerciale chinoise, conjugué au tarissement de la source mondiale de dollars, compte déjà ses premières victimes.

Les actifs financiers du monde émergent, notamment leurs devises, ont perdu du terrain. Les économies les plus dépendantes d'un financement externe en dollars ont naturellement le plus souffert...

Selon M. Saint-Georges, il existerait au sein de l'Administration américaine des voix influentes, porteuses d'un courant idéologique, qui présentent sans ambages la Chine comme l'ennemi stratégique, dont il faut casser la dynamique.

Si l'ambition des États-Unis est, sous le couvert d'une empoignade sur les droits de douane, d'empêcher la Chine de mettre en oeuvre son plan stratégique Made in China 2025, alors la confrontation sera longue et destructrice...

Le président chinois Xi Jinping n'est certainement pas disposé à renoncer à son ambition de poursuivre l'ascension de la Chine sur la chaîne de valeur industrielle globale.

L'offensive annoncée contre les importations d'automobiles allemandes procède du même enjeu, l'Union européenne étant rassemblée face à la posture américaine...

M. Saint-Georges pense qu'il est parfaitement plausible que, au contraire, l'aspiration américaine soit pragmatique, politique, et de beaucoup plus court terme. Les élections de mi-mandat du Congrès des États-Unis qui auront lieu le 6 novembre prochain sont naturellement un objectif de première importance pour Donald Trump...

Parvenir avant ce scrutin décisif à s'enorgueillir d'accords avec la Chine qui ne manqueraient pas d'être présentés comme des victoires héroïques, serait du meilleur effet auprès de l'opinion américaine. Une stratégie d'investissement ne doit par conséquent pas exclure l'opportunité d'une issue rationnelle le moment venu.

A court terme, le souci de préservation du capital dans tous les scénarios incite ainsi à la plus grande prudence la maison de gestion, mais avec toute la flexibilité et la réactivité nécessaires, le pire n'étant jamais sûr...

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com